Initiative au Luxembourg

03 avril 2020 06:58; Act: 03.04.2020 09:12 Print

Les besoins en main-​​d'œuvre peu à peu comblés

LUXEMBOURG - Jobswitch.lu, mis en place dans l'urgence liée à la crise actuelle du coronavirus, va monter en régime. La plateforme vise à remplacer les salariés absents.

storybild

La grande distribution a besoin de renforts en cette période. (photo: Tania Feller)

Sur ce sujet
Une faute?

Préparateur de commandes, poissonnier, employé de rayon, cuisinier, chauffeur poids lourd, opérateur de production… Une semaine et demie après le lancement de la plateforme JobSwitch.lu, autour de 110 postes sont actuellement recherchés. Ils concernent majoritairement la grande distribution, qui continue de fournir et d'accueillir les clients en ces temps de confinement.

«Les offres des grandes surfaces arrivent par vague: quand une personne est malade, toute l'équipe est en quarantaine. Cela fait une dizaine de personnes recherchées d'un coup», observe Laurent Lucius, coordinateur de projets à la House of Entrepreneurship, qui gère l'initiative. Mis en place par le gouvernement, JobSwitch.lu devait à l'origine permettre le prêt de main-d'œuvre entre entreprises: que le personnel en chômage partiel puisse être transféré vers des entreprises ayant besoin de renforts. Le dispositif s'est entre-temps ouvert aux demandeurs d'emploi, aux indépendants et aux étudiants pour lever les freins et combler plus facilement les besoins. Dans ces derniers cas, un CDD est conclu. Dans le cas d'un prêt, un contrat est signé entre l'employé, l'employeur habituel et le temporaire.

Peu de contrats ont été conclus pour le moment, mais cela devrait vite arriver: sur 427 personnes ayant postulé sur le site (en moyenne pour deux annonces), 212 CV jugés adéquats ont été transférés à un employeur, qui prend la décision du recrutement. Il devra payer au moins 100% de l'ancien salaire, «ce qui n'empêche pas le salarié de négocier un montant supérieur». Les besoins en main-d'œuvre, qui vont devenir croissants, devraient aussi stimuler la signature de contrats. «Outre la grande distribution, l'alimentaire et la logistique sont demandeurs. L'horticulture aussi, et d'ici mai, il faudra un gros coup de main aux viticulteurs dans les vignes», souligne Laurent Lucius.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JUSTICIA le 03.04.2020 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quiconque travaille et est exposé au virus. Une prime pour les travaux de santé dangereux ou insalubres devrait être obligatoire. Merci à toutes les personnes qui travaillent femmes et hommes qui simplifient notre quotidien. Risquer sa vie pour nous. MERCI BEAUCOUP.

  • Sandra le 03.04.2020 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon on devrait comdanner CACTUS pour concurrence déloyale! Grâce aux marchés Hobby intégrés dans les cactus ils vendent de tout alors que tous les autres magasins doivent rester fermé!!!!!

  • solitaire le 03.04.2020 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi ce que j’ai compris il cherche des bouche-trou les roues de secours quand tout ça est fini on va les mettre à la porte normal et banal entre parenthèses des esclaves

Les derniers commentaires

  • luis le 04.04.2020 17:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a assez des réfugiés faut les faire travailler a la place de que ils se promène jusqu'à 10heurs du soir.

  • luis le 04.04.2020 17:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas oublier les prix du immobilier.

  • alexo le 04.04.2020 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je connais cette caissière, une formidable Madame ! Tout mon respect!

  • djinn le 04.04.2020 01:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Unicorn, je suis patty. Je ne gagne rien de tout ce que vous racontez même pas le tiers et j’ai une quinzaine d’employés. Mon épouse travaille ailleurs et heureusement, si non aujourd’hui ou demain ce serait la galère car aucune aide pour les patrons. Tout mon patrimoine est engagé en caution solidaire et indivisible, ma maison est hypothéquée... Donc, pas plus payé que certains employés à 500,00€ de près. Réfléchissez avant de déverser vos balivernes. Merci

  • frontalier le 03.04.2020 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mambokart pour information en France les magasins de bricolage et autres sont ouverts uniquement en drive pour quelques références,il est possible d'acheter du matériel pour dépannage comme câble disjoncteur ou pièce de plomberie pour réparation de fuite par exemple. ça n'est pas possible d'acheter de quoi redécorer sont appartement ou aménager son jardin.