Au Luxembourg

30 août 2017 09:00; Act: 30.08.2017 10:21 Print

Les bourgmestres ont mis les tabliers à la Schueb'

LUXEMBOURG - Mardi soir, 36 bourgmestres ont joué les serveurs pour la bonne cause à la Schueberfouer.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Les étudiants qui travaillent à la Schueberfouer sont tellement rapides que parfois j’ai l’impression de gêner, alors je débarrasse les tables», sourit Roberto Traversini, bourgmestre de Differdange. Mardi soir, pour la Journée des bourgmestres à la Schueberfouer, 36 élus ont mis leur tablier et servi les clients. Qu’importe si ces serveurs un peu particulier sont parfois inexpérimentés. «C’est pour la bonne cause!», commente le bourgmestre de Berdorf, Ernest Walerius qui sert au Schwarzwaldchristel avec ses «copains» (NDLR: Christine Schweich, bourgmestre de Mondercange et Camille Hoffmann, bourgmestre de Beaufort). Les forains reverseront un total de 4 500 euros à la Croix-Rouge luxembourgeoise pour leur salaire et pourboires.

«La Journée des bourgmestres, c’est une tradition de la Schueberfouer que nous voulons perpétuer. Et les bourgmestres nous amènent des clients supplémentaires: leur famille, des administrés ayant fait le déplacement pour les voir», explique le fils du patron du restaurant Stall. Et, «c’est un plaisir de voir mon bourgmestre en salle», s’amuse le patron du restaurant Flesch et résident de Schuttrange.

«C’est une autre manière d’être au service du citoyen, acquiesce le principal intéressé, Jean-Pierre Kauffmann. Puis c’est intéressant comme expérience. Et c’est intense, il suffit d’un peu de pluie pour qu’une marée humaine rentre dans le bar». «Si on travaille très bien peut-être que l’an prochain ils nous laisseront faire les crêpes» sourient Dan Biancalana et Laurent Zeimet, respectivement bourgmestres de Dudelange et Bettembourg, présents à la Crêperie bretonne.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fruppsi le 30.08.2017 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    On dit parfois simplement "Fouer" mais jamais personne n'a dit "la schueb'"

  • jimmy le 30.08.2017 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quoi la Schueb??? Ca s'appelle toujoures Schueberfouer

  • Jempy le 30.08.2017 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dis "la Schuebby"

Les derniers commentaires

  • Curieuse le 31.08.2017 04:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y avait-t-il quelqu'un de Esch?

  • Zeljko le 30.08.2017 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vu mon bourgmestre de Hespérange sur les photos. Un mec bien.

  • Jempy le 30.08.2017 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dis "la Schuebby"

  • Murphy le 30.08.2017 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui et surtout passer devant les efants qui font la file d' attente super exemple

  • Poco Loco le 30.08.2017 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est beau geste, il faut soutenir la Fouer.