Au Luxembourg

31 janvier 2018 14:53; Act: 31.01.2018 16:03 Print

Les Capverdiens, une communauté qui grandit

LUXEMBOURG - Environ 520 000 Capverdiens auraient émigré à travers le monde. Si la moitié se trouve aux États-Unis, plusieurs milliers ont choisi le Luxembourg. Zoom.

storybild

Les Capverdiens représentent au Grand-Duché la deuxième communauté issue d'un pays hors-Union européenne, derrière les résidents originaires d'ex-Yougoslavie. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Selon les données officielles, le Luxembourg compte aujourd'hui un peu moins de 3 000 résidents de nationalité capverdienne. Mais en réalité, la communauté représente près de 9 000 personnes. «On sous-estime leur importance car beaucoup sont d'origine capverdienne mais ont des passeports différents, portugais notamment», indique le centre d'étude et de formation interculturelles et sociales (CEFIS), qui présentait mardi soir une vaste étude sur la question.

Les Capverdiens représentent au Grand-Duché la deuxième communauté issue d'un pays hors-Union européenne, derrière les résidents originaires d'ex-Yougoslavie. «Un accord conclu en 2015 en matière de migration prévoit certaines mesures visant à faciliter les échanges entre le Luxembourg et le Cap-Vert», souligne le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, rappelant que la communauté a commencé à migrer vers le Luxembourg «à partir des années 1970» et que les deux pays ont maintenu depuis «de bons liens».

478 naturalisations entre 2009 et 2016

L'étude présentée mardi apportait un éclairage chiffré spécifique à cette immigration. Environ 200 personnes arrivent chaque année du Cap-Vert, en majorité âgées de 26 à 35 ans mais avec également une grosse proportion de jeunes de 12 à 18 ans. L'âge moyen des résidents d'origine capverdienne est d'ailleurs plutôt jeune, 31,3 ans, en l'occurrence dix ans de moins que les Luxembourgeois.

À l'inverse d'autres populations, seulement 4,7% arrivent pour raisons professionnelles, la majorité (61,4%) migrant parce qu'ils sont confrontés au chômage et à la pauvreté dans leur pays. Au Luxembourg, on les retrouve majoritaires dans les métiers qualifiés de l'industrie ou les services. Ils sont généralement payés moitié moins (13 euros) que le salaire moyen horaire du pays (25,7 euros).

La communauté est concentrée dans la capitale, dans le sud-ouest du pays, mais aussi à Ettelbruck et Diekirch. Tous conservent un fort attachement à leur pays d'origine et d'ailleurs un Capverdien sur deux indique vouloir retourner au Cap-Vert à la retraite ou même avant, et seulement 10% affirment vouloir rester au Luxembourg. Néanmoins, entre 2009 et 2016, 478 Capverdiens (dont 109 enfants) sont devenus Luxembourgeois.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • justasking le 31.01.2018 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Avec quel droit je me demande. Ils ne sont pas européens et il n'y a pas eu de conflit armé.

  • libre penseur le 31.01.2018 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et ? il est où le problèmes et un luxo de souche c'est quoi ? tout les luxos que je connais on de la famille en Allemagne en France où en Belgique faut arrêter avec le mot souche ! ça veut plus rien dire aujourd'hui ....

  • Simple le 31.01.2018 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    "âgées de 26 à 35 ans mais avec également une grosse proportion de jeunes de 12 à 18 ans" ben les parents avec leurs enfants quoi...

Les derniers commentaires

  • Lux le 01.02.2018 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo !

  • thl le 01.02.2018 13:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les cap verdiens sont Africains, pas européens.

  • Luxo le 01.02.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement que les comunautés comme celle des Cap Verdiens , des lusophones, des francophones, des pays de l'Est , des arabes... s'agrandissent. Car nous avons besoin de personnes honnêtes et tolérantes pour notre Luxembourg multiculturel du 21 ème siécle. C'est grace a tous ces nouveaux Luxembouegeois que notre pays deviendra meilleur. Merci de venir chez nous, cela reduira le pourcentage de presonnes qui pensent, que si l'on ne parle pas "la langue" c'est un manque de respect, ou qu'ils doivent être priorioritaires pour des postes de fonctionnaires ou pour le logement.

  • La Cap-Verdienne que je suis le 01.02.2018 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fmst oui je suis luxembourgeoise d'origine Cap-Verdienne il est où le problème si on ns donne la nationalité je suis ici depuis mes 12 ans j'y ai fais mes études j'y travaille fonder ma famille si tu ne l'as pas tant pis pour toi il est où notre problème si tu n'es pas content tu sais quoi faire au lieu de cracher ton venin sur les autres va t'occuper un peut

  • Mars Fevre le 01.02.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de gaité dans un pays terne et malheurezux avec son identité.