Débat au Luxembourg

31 mars 2016 09:00; Act: 31.03.2016 10:14 Print

Les centres de fitness bientôt mieux encadrés?

LUXEMBOURG - Les professeurs de fitness pourraient bientôt être contraints d'avoir un diplôme pour exercer.

storybild

Aujourd'hui, n'importe qui au Luxembourg peut devenir professeur de fitness, même sans diplôme.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les salles de fitness, qui fleurissent au Luxembourg, pourraient bientôt être mieux encadrées. Des groupes de travail planchent actuellement sur la question, ont indiqué mercredi Lydia Mutsch (LSAP), ministre de la Santé, et Romain Schneider (LSAP), son collègue des Sports. Une réglementation de la profession semble exclue, mais les professeurs pourraient avoir l'obligation de voir leurs compétences reconnues, ont précisé les deux membres du gouvernement.

«C'est une mesure que nous attendons depuis longtemps, il est urgent de légiférer», réagit Thomas Nielsen, président de l'Association luxembourgeoise des entraîneurs, coachs sportifs et personal trainers (Alecspt). «Un brevet d'État devrait être le minimum pour devenir coach. Nous voyons trop de personnes sans la moindre référence s'improviser coach», explique-t-il. Parfois, les clients, mal encadrés, se retrouvent avec des problèmes de dos ou musculaires.

Au Luxembourg, la profession est totalement libre, contrairement à la France et à l'Allemagne. Il n'y a aucune barrière pour ouvrir son centre sportif et exercer. «Nous avons quand même la santé des personnes en main, ce n'est pas rien», tonne Jos Horsmans, responsable de CK Fitness, qui n'emploie que du personnel formé. «Imaginez un médecin qui n'aurait pas de diplôme, ce serait un non-sens! Ici, on le tolère!».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • moi le 31.03.2016 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    il est quand meme bizarre qu un responsable de fitness qui ce dit pro , compare un coach sportif a un medecin , du grand n importe quoi. depuis quand un coach est apte a faire une un diagnostique d une pathologies . Le coach connait Le Corp , Le bonne position pour un travail en securite , merci

  • Yves le 31.03.2016 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Et beaucoup viennent dans les salles de sport accompagné(e)s de leur coach personnel par snobisme...

  • sportif le 31.03.2016 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Jos Horsmans, responsable de CK Fitness, qui n'emploie que du personnel formé. «Imaginez un médecin qui n'aurait pas de diplôme, ce serait un non-sens! Ici, on le tolère!». on comprend mieux qu avec des raisonnement come ca qu il fault vraiment encadré nos responsable de salle.CK n est ce pas..?lol

Les derniers commentaires

  • Sylka le 01.04.2016 07:47 Report dénoncer ce commentaire

    Il était temps que l'on se préoccupe de la formation des "personal trainers" comme on les appelle au Luxembourg ! C'est absolument scandaleux qu'ils puissent prendre en charge leurs clients sans avoir de notions particulières d'anatomie.. En France la formation est stricte, diplôme d'état minimum. Mon fils a passé ce diplôme et prépare un DU de préparateur physique et je peux vous assurer que le niveau est élevé, comparable à une 1ere année de medicine, mais au moins quand il s'occupe de ses clients (à domicile en plus), il le fait sérieusement et en toute connaissance de cause...

    • séba le 01.04.2016 08:33 Report dénoncer ce commentaire

      bien dit Sylka, il est grand temps que le Luxembourg se mette à la page !!!

  • Leaderfit' le 31.03.2016 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes bien d'accord, prendre soin de la condition physique d'autrui est un vrai métier, et à ce titre, demande de vraies compétences ! C'est une question de valeur et d'éthique, être coach sans avoir suivi de formation, c'est mettre en danger la santé de ses coachés, et aussi les "arnaquer". Leaderfit' formation propose des formations de qualité pour exercer en tant que coach sportif depuis 17 ans en Europe Francophone. Ces formations sont proposées au Luxembourg par Vitalys sarl (auto d'ETS en tant qu'organisme de formation continue 116437/B). + d'infos : belux@groupe-leaderfit.com

  • emma le 31.03.2016 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    A ce jour, Vitalys sarl (N° d'autorisation d'établissement organisme de formation professionnelle continue au Luxembourg 116437/B) propose au Luxembourg des formations de qualités pour exercer en tant que coach sportif.

  • Odin le 31.03.2016 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cher au Luxembourg. Tout simplement

  • Rigoberta Menchu le 31.03.2016 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    chaque fois qu'une profession veut augmenter leur revenu (au frais de leur clients), ils font du lobby près de l'Etat pour que celui lui accorde une barrière artificielle d'entrée (une certification). Exemples: avocats, experts comptables, médecins et maintenant coach de fitness. Cette barrière artificielle et inutile reduit l'offre et par conséquent ces professions peuvent augmenter leur prix. Le perdant est le consommateur.

    • @Rigoberta Menchu le 31.03.2016 15:47 Report dénoncer ce commentaire

      ben non s'il demande trop alors je renonce à son service ou bien je vais voir alleurs pour trouver un coach qui demande moins. Mais bon on n'a pas nécessairement besoin d'un coach mais on doit souvent consulter un médecin ou bien un avocat...