Fête au Luxembourg

08 septembre 2018 14:43; Act: 08.09.2018 14:51 Print

Les chevaliers ont monté leur camp à Dudelange

DUDELANGE - Les chevaliers, troubadours et autres princesses occupent le quartier Boudersberg jusqu'à dimanche pour la fête médiévale de Dudelange.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une fois par an, le quartier Boudersberg à Dudelange plonge dans une faille temporelle lors de la fête médiévale. Gentes dames et preux chevaliers déambulent le long des voitures pour rejoindre le site de la fête. A l'entrée, même les agents de sécurité portent haches et tabards. Le petit peuple médiéval a installé son marché entre les maisons et son campement à travers champs. «J'habite tout près, ça fait plusieurs années que l'on vient pour l'ambiance», souligne Jill, 32 ans.

Si les participants portent tout l'attirail médiéval, de nombreux visiteurs se sont également faits beaux. C'est le cas de Liz, 26 ans, venue de Bitbourg en Allemagne et de tout son groupe d'amis. «On fait nos costumes nous-mêmes et on achète des bijoux sur les marchés. Ça demande de la patience», détaille-elle. Coryse, 41 ans, Jacques, 38, et leurs enfants, Maya, 7, et Gabriel, 4, de Clemency, sont également entièrement déguisés. «Les enfants adorent le carrousel en bois et les joutes de chevaliers, et nous les adultes, on aime l'hydromel», sourit-il.

En terme de boissons d'époque, le Dudelangeois Petz Schaack, dans sa taverne Le Menhir, fait découvrir de la cervoise, au goût frais à mi-chemin entre le cidre le thé. Avec les copains de la Horde, ils ont installé leur intimidant campement pour deux jours. La fête médiévale se poursuit en effet tout le week-end.

(Séverine Goffin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • arianne gébreut le 09.09.2018 07:21 Report dénoncer ce commentaire

    super sympa bravo !

Les derniers commentaires

  • arianne gébreut le 09.09.2018 07:21 Report dénoncer ce commentaire

    super sympa bravo !