Crise au Luxembourg

12 novembre 2020 09:01; Act: 12.11.2020 09:52 Print

Les commerces s'inquiètent avant les fêtes

LUXEMBOURG - Les diverses restrictions en Grande Région mettent la pression sur les commerçants, juste avant la période cruciale des achats de Noël.

storybild

Les commerces comptent beaucoup sur la période avant Noël, généralement cruciale pour leur chiffre d'affaires. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

La situation est morose pour les commerces, malgré l’absence de confinement dans le pays. «Le retour en force du télétravail induit une baisse de la fréquentation, de même que le confinement des pays voisins, qui limite théoriquement les déplacements vers le Grand-Duché», explique Nicolas Henckes, directeur de la confédération luxembourgeoise du commerce (clc). Même si le week-end dernier, les magasins ont plutôt profité de la venue de résidents étrangers pénalisés par la fermeture des commerces chez eux.

Selon lui, la situation est désormais «très tendue» pour le secteur qui emploie environ 25 000 personnes. Des chaînes «ont déjà annoncé des fermetures de magasins. Cela ne concerne pas seulement les groupes internationaux, mais aussi des acteurs locaux». Le secteur «attend avec impatience la période des fêtes de Noël, qui peut permettre de rattraper la mauvaise année, où au contraire donner le coup de grâce». Pour certains commerces, jusqu’à 60% du chiffre d’affaires est réalisé pendant les semaines avant Noël. «Ce sera le moment de dresser le bilan, d’autant qu’il y aura les impôts et charges à payer, après le report accordé au printemps», alerte Nicolas Henckes.

La clc prône l’octroi de nouvelles aides directes, car «les commerces n’ont plus seulement un problème de trésorerie, mais aussi de rentabilité», ainsi qu’un prolongement du chômage partiel. «Pour l’instant, il est accordé jusqu’au 31 décembre, mais il y a des négociations pour le prolonger, indique le ministère du Travail. Reste à définir quels secteurs pourront en bénéficier».

Loyers et impôts

La situation des commerces n’a pas échappé à l’OGBL, qui sensibilisera sur cette question ce jeudi. «L’un des problèmes est le commerce en ligne, qui a connu un énorme coup d’accélérateur avec la crise», déplore David Angel, responsable du secteur du commerce au sein du syndicat. Il dénonce «une distorsion de concurrence, car les boutiques en ligne ne paient ni les mêmes impôts ni les loyers, qui sont l’élément central au Luxembourg». Il estime que les boutiques paient le prix fort de la crise, «alors qu’elles ont mis en place des mesures sanitaires, souvent au-delà de ce qui était demandé».

Pour les aider à sortir de cette période difficile, David Angel demande «un gel des loyers commerciaux pendant trois ans, ainsi qu’un moratoire sur les centres commerciaux, comme ce qui a été fait entre 1997 et 2005». Le syndicat réclame aussi, pour l’ensemble du secteur, «un plan de maintien dans l’emploi, une convention collective qui protège et met l’accent sur la formation, ainsi que la mise en place de bons d’achats financés par l’État». Enfin, l’OGBL veut des horaires «clairement définis, afin d’éviter la libéralisation sur cette question, qui profite seulement aux plus gros».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phils&Chips le 12.11.2020 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    Et fermer les boutiques tous les soirs à 18h, ça ne vous a jamais inquiété???

  • luxo le 12.11.2020 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si les commerçants s'inquiétaient pour la santé des clients et de leurs employés ils fermeraient leurs boutiques! mais au Luxembourg ce qui compte c'est de profiter de la situations des pays voisins pour accroire son chiffre d'affaire et capter un maximum de taxes au détriment des pays voisins.

  • Le golfeur le 12.11.2020 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait dire à ces Messieurs gros propriétaire foncier que demander des loyers exorbitants aux sociétés,magasins,indépendants que vous avez suffisamment rempli vos coffres il est temps de retrouver des loyers décents merci

Les derniers commentaires

  • joe le 13.11.2020 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui bonjour je vous appelle le sud-est de la France de Barcarès j’ai travaillé toute ma vie au Luxembourg et je suis fier de voir que le gouvernement luxembourgeois est plus intelligent que les Français et que vous avez vos magasins et vos restaurants qui sont ouverts parce que chez nous ici y’a rien ouvert on peut même plus aller au restaurant c’est là c’est un croyable alors bravo le gouvernement et bravo les Luxembourgeois

  • Cjeff le 12.11.2020 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va pas acheter pour leur faire plaisir

  • pralin le 12.11.2020 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant le covid , la plupart des vendeuses à peine disaient bonjour , antipathique voir un petit air arrogant, après le covid les mêmes sourient jusqu’aux oreilles, maintenant je vous fais un petit doigt d’honneur, je commande à Amazone à partir de maintenant, j’économise et bien le bonjour.

  • le canard enchaîné le 12.11.2020 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nouvelle pas très rassurante pour les finances situation économique mondiale bien triste

  • bia le 12.11.2020 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je m'inquiète pour mon salaire... Le gouvernement pourrait éventuellement m'aider ?????????????