Au Luxembourg

26 novembre 2021 17:24; Act: 28.11.2021 14:50 Print

Les communes disent être souvent ignorées par l'État

LUXEMBOURG - Le Syvicol demande que les membres du gouvernement soient obligés et non plus seulement invités à consulter les communes pour les dossiers qui les concernent.

storybild

«Être consulté seulement après la rédaction d'un projet de loi, ça ne sert pas à grand-chose», déplore Émile Eicher, le président du Syvicol. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Être consulté seulement après la rédaction d'un projet de loi, ça ne sert pas à grand-chose», déplore Émile Eicher, le bourgmestre de Clervaux et président du Syvicol (Syndicat des villes et communes du Luxembourg), qui présentait ce vendredi un plan d'action.

L'instance, qui fête cette année ses 35 ans d'existence, demande que les membres du gouvernement soient obligés de consulter les communes en amont, sur tous les projets de loi ou de règlement qui les concernent. «Ce sont pourtant des textes qui vont avoir des effets sur la vie quotidienne des communes», relève Émile Eicher. Pour mémoire, le Premier ministre Xavier Bettel avait, par une circulaire du 21 juin 2019, «seulement» invité les ministres à le faire.

Près de 20% d'autosaisines

Par conséquent, si le nombre d'avis rendus chaque année par le Syvicol était inférieur à dix jusqu'à 2018, il a bondi à 30 en 2020 et atteindra un niveau encore supérieur en 2021. «Mais ladite circulaire n'a pas entraîné une consultation systématique du syndicat», souligne Émile Eicher, qui note que 17% des avis adoptés par le Syvicol depuis le 1er juillet 2019 reposent sur des autosaisines, après avoir pris connaissance des dossiers (en consultant les comptes rendus publics du Conseil de gouvernement et le site Internet de la Chambre des députés).

Dans son plan d'action, qui n'a pas été chiffré, le Syvicol établit d'autres priorités, comme une meilleure communication à destination des élus, ou une meilleure définition de leur responsabilité. «Les obligations des élus locaux au Luxembourg sont trop larges et peuvent affecter leur vie privée, estime le président du syndicat. Le Luxembourg est l'un des seuls pays où les élus locaux ne sont pas bien protégés». Le bourgmestre appelle à se baser sur les législations française et belge, qui «ont beaucoup mieux protégé leurs élus locaux».

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le canard enchaîné le 26.11.2021 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le peuple aussi

  • Fin de citation le 26.11.2021 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    L'Etat ignore aussi son peuple.

  • Leo le 27.11.2021 02:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue au club. C’est le style de la politique depuis que les libéraux sont au pouvoir. Éducateurs, Instituteurs, Infirmiers, Communes, … c’est comme ca. Le DP a un style très autocrate.

Les derniers commentaires

  • Lux Blind Drivers le 27.11.2021 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Juste, et il faudrait mettre des éclairages led sur nos autoroutes, c'est quand même grave de constater que nous avons 800% plus d'accidents ici que sur la E411 en Belgique

  • Leo le 27.11.2021 02:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue au club. C’est le style de la politique depuis que les libéraux sont au pouvoir. Éducateurs, Instituteurs, Infirmiers, Communes, … c’est comme ca. Le DP a un style très autocrate.

  • commentaire_nformé le 27.11.2021 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le président du Syvicol a raison: les communes devraient être appréciées plus. Faire en sorte que les travaux (en particulier entre deux communes, par exemple échange des lumières en LED entre 2 villages) s’effectuent avec rapidité devraient être le nouveau mot d’ordre. Parfois les communes sont plus efficaces que certaines structures nationaux comme Ponts et Chaussées, etc. L’Etat devrait prendre en main les communes et les accompagner sans entraves financières dans leurs projets communaux.

  • Fin de citation le 26.11.2021 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    L'Etat ignore aussi son peuple.

  • Zorro le 26.11.2021 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Les communes agissent par copinage. Il ne faut pas leur donner plus de pouvoir.