Écoles au Luxembourg

16 octobre 2021 10:00; Act: 17.10.2021 13:50 Print

Les communes ne veulent plus payer l'informatique

LUXEMBOURG – Le syndicat Syvicol demande à ce que le gouvernement prenne en charge les achats d’ordinateurs et de tablettes, dans les écoles.

storybild

Le matériel informatique reste à la charge des communes dans le fondamental. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Pendant les trois dernières années, les dépenses des communes pour le matériel informatique dans leurs écoles ont explosé», déplore Émile Eicher (CSV), bourgmestre de Clervaux et président du Syvicol (Syndicat des villes et communes du Luxembourg). Les dépenses ont «augmenté de plus d’un tiers entre 2019 et 2021», passant de 6,817 à 10,251 millions d’euros, d’après un sondage mené auprès des communes, celles qui ont répondu accueillant 92% des habitants et 91% des élèves du pays.

L’étude, qui couvre les dépenses pour l’investissement (PC, tablettes, câbles, etc.) et l’assistance (contrats d’entretien, licences, etc.), montre une grande hétérogénéité des résultats, surtout dans les communes de moins de 10 000 habitants. Certaines dépensent trois fois moins que d’autres, par rapport au nombre d’habitants. Le Syvicol demande à ce que le ministère de l’Éducation prenne en charge ces investissements, «comme pour les livres scolaires», reprend Emile Eicher. «Nous voulons garantir à chaque enfant les mêmes chances, quelle que soit sa commune, car c’est la base de la démocratie de garantir l’éducation à chacun», dit-il. Dans cette optique, il demande aussi «un système de programmation unique pour tout le pays».

Contacté par L’essentiel, le ministère explique qu’aucun changement n’est prévu. La loi sur l’enseignement fondamental, revue en août dernier, prévoit un financement au niveau local. «Toute commune est tenue de mettre à la disposition les infrastructures et équipements nécessaires pour assurer l’enseignement fondamental», indique le texte. En revanche, le ministère prend en charge les coûts liés au secondaire, à travers le Centre de gestion informatique de l’éducation (CGIE).

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Citoyen le 16.10.2021 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les lycées n’envoient pas les “jeunes pour le climat” manifester pour continuer d’utiliser des livres cette fois ?

  • Angelo51 le 16.10.2021 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’après les chiffres de l’OCDE, le coût annuel d’un élève au Luxembourg est de 20.011€. Il est de 10.778 aux USA, 7643 en Corée du Sud et 7511 au Japon, trois géants technologiques et scientifiques. Il n’y aurait donc pas de rapport direct entre argent investi et résultats scolaires. Ce qui est primordial c’est la motivation tant des enseignants que des élèves. Au Luxembourg un enseignant débute à 67.000€ contre 26329 en France. Que chacun tire ses conclusions notamment sur la langue.

  • Ciné Marre le 16.10.2021 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains magnats de Silicon Valley ont leurs enfants dans des écoles où il y a 0 informatique. A bon entendeur salut!

Les derniers commentaires

  • Gabriel Wagner le 18.10.2021 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les jeunes Luxembourgeois n'ont pas besoin d'informatique. Seul compte l'enseignement de la Langue.

  • Deuxeuropièce le 18.10.2021 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    On a qu'à revenir au bon vieil abaque. C'est bien suffisant!

  • c est les memes qui payent tout le 18.10.2021 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    de toutes manieres c est le contribuable qui paye tout alors poche droite ou gauche , c est du folklore

  • réalité le 17.10.2021 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais quel pays riche ! on aura tout vu

  • Cendre le 17.10.2021 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on conservait les livres scolaires du cycle primaire en fin d'année pour les "redonner" aux élèves qui suivent (si bien sûr ils sont en bon état !) Quel gâchis, tous les ans début juillet ! Tous ces livres neufs ou quasi neufs jetés dans les containers de recyclage ..