Luxembourg/Schengen

30 novembre 2020 18:38; Act: 30.11.2020 19:09 Print

Les contrôles aux frontières pointés du doigt

LUXEMBOURG/EUROPE - La Commission européenne a indiqué, lundi, que les contrôles réintroduits aux frontières nuisent à l'économie et n'arrêtent pas les terroristes.

storybild

La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a mis en garde contre les conséquences des contrôles aux frontières intérieures dans l'espace Schengen. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Les contrôles aux frontières intérieures de l'espace Schengen sont inefficaces dans la lutte antiterroriste et risquent d'entraver la reprise économique après la pandémie de Covid-19, a averti lundi la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson. «La liberté de mouvement sera notre outil le plus important pour la relance», a déclaré la commissaire suédoise lors d'un premier «Forum Schengen», qui a réuni virtuellement, à l'initiative de la Commission, les ministres de l'Intérieur des pays membres, et des eurodéputés.

Citant plusieurs études, elle a mis en garde contre les conséquences des contrôles aux frontières intérieures dans l'espace Schengen, qui «nuiront gravement au Produit intérieur brut» de l'UE. «Dans le contexte d'une relance économique post-Covid-19, ce n'est pas acceptable», a-t-elle insisté. «Les contrôles aux frontières intérieures n'arrêteront hélas pas les terroristes. Mais nous savons que les contrôles arrêteront le transport, le commerce et les touristes», a-t-elle dit.

Réintroduits 205 fois depuis 2015

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a aussi appelé à ce que les contrôles aux frontières intérieures restent une mesure «de dernier recours». Elle a souligné que depuis 2015 - date de la crise migratoire mais aussi d'attentats jihadistes en France -, «les contrôles aux frontières intérieures ont été réintroduits 205 fois» par différents États membres, ce qui représente «une augmentation significative». Le code Schengen prévoit la possibilité pour les Etats de réintroduire à titre exceptionnel et «de façon temporaire» de tels contrôles en cas de «grave menace» à la sécurité notamment.

«Les défis auxquels est confronté Schengen ne sont pas les mêmes qu'il y a 25 ans», a-t-elle reconnu, estimant qu'il fallait travailler à un renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l'UE, à un meilleur échange d'informations et à une coopération policière plus étroite, ainsi qu'à une amélioration de la gouvernance de Schengen.

Ce premier forum doit être suivi d'un second débat en avril, et donnera lieu à une stratégie de l'exécutif européen en mai-juin pour «renforcer» Schengen, espace de libre circulation mis en place par des accords signés en 1985. «Les premiers mois de la pandémie ont montré ce qui se passe quand Schengen arrête de fonctionner: l'Europe est paralysée», a-t-elle rappelé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • veritis le 01.12.2020 06:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nuisent à l'économie ?! mettez en place le télétravail de façon définitive et sans pénalité. on est en Europe et cela devrait être régi par cette dernière. pour les terroristes, vois les connaissez, les laissez en liberté et ettendez qu'ils fassent des horreurs avant d'enfin vous en occuper. combien de fois on lot:" était connu des services de forces de l'ordre"....

  • Letzblik le 30.11.2020 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au luxembourg il y a aucun controle, je passe régulièrement FR et DE et jamais jai vu même un policier debout aux frontières direction LU.

  • LuxThill le 01.12.2020 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens, l'Europe daigne ouvrir un œil et se réveiller ?

Les derniers commentaires

  • Transparence le 02.12.2020 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème c'est pas GAFA cest LIMBNS Luxembourg + Irlande + Malt + Brussels + Neatherlands + Swiss

  • George le 01.12.2020 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    et pourquoi un pays ne pourrait pas contrôler les entrées sorties à ses frontières ? c'est bien normal non ?

  • LEONIDAS le 01.12.2020 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    -Pour le contrôle immédiate des frontières nationales dans tous les états membres ! -Pour l'annulation de l'Accord de Schengen ! -Pour la démission immédiate de la Présidente de la Commission Européenne ! -Pour la démission immédiate de la Commissaire Européenne des Affaires Intérieures !. -Pour la création des Milices Nationales au Luxembourg et dans autres pays pour éliminer les terroristes !. -Pour l'utilisation de drones afin de surveiller les frontières extérieures 24/24 et 7/7 ! -Pour l'expulsion immédiate de tous les individus (hommes, femmes, et enfants) fiches S pour terrorisme.

    • Zorro le 01.12.2020 21:56 Report dénoncer ce commentaire

      Trop fort... ça faisait longtemps que je n'avais pas si bien rigolé

  • à réfléchir le 01.12.2020 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Et par pur hasard la criminalité diminuait pendant le confinement avec la fermeture des frontières.

  • Souverain le 01.12.2020 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    L'Administration européenne ne pense et ne juge que par économie. Quand je vais voter ce n'est pas pour élire des personnes sans pouvoir et dépendantes de fonctionnaires et juges. Marre de cette Europe, vive la souveraineté des États, raz le bol de l'Allemagne dominante soutenue depuis des lustres par les USA. FREXIT !