Au Luxembourg

09 janvier 2015 07:30; Act: 09.01.2015 09:42 Print

Les coupures d'électricité pour impayés ont bondi

LUXEMBOURG - L'an dernier, Enovos a émis un millier d'ordres pour des coupures d'énergie. En 2012, il y en avait 400.

storybild

La loi ne l'y oblige pas, mais Enovos ne déclenche aucune coupure entre le 15 décembre et le 15 janvier. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Pour nombre de ménages, payer le gaz et l'électricité tient de la mission impossible. Enovos a ainsi prononcé en 2014 un millier d'ordres de coupures d'énergie en raison de factures impayées. Dans plus de 95% des cas, c'est d'électricité dont il était question. Deux ans plus tôt, en 2012, le leader du marché de l'énergie en avait émis 400.

La décision d'interrompre l'accès au gaz et à l'électricité survient pourtant en dernier recours, entre six et huit semaines après l'émission de la facture. Quand le client ne s'en acquitte pas, il reçoit, au rythme d'une missive tous les quinze jours, un rappel, puis un rappel recommandé majoré de frais de gestion, puis un courrier l'avertissant de la procédure de coupure.

Une coupure réalisée par l'opérateur

«Une fois cette étape atteinte, la loi nous oblige à transmettre aux offices sociaux la liste des clients en défaut de paiement. S'ils détectent un cas connu de leurs services, ils reviennent vers nous», détaille Jean-Luc Santinelli, chef des ventes.

Quand coupure il y a, elle est réalisée par l'opérateur. «Mais il n'y a jamais de coupure sans contact physique avec le client. Et la coupure effective n'a lieu que lorsque toutes les autres solutions ont été épuisées», conclut-il.

(Pierre Théobald/L'essentiel)