Au Luxembourg

16 mars 2016 16:02; Act: 16.03.2016 17:16 Print

Les députés ont consulté les documents du TTIP

LUXEMBOURG - Depuis quelques semaines, les députés luxembourgeois ont accès aux documents secrets du traité transatlantique de libre-échange (TTIP).

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Après une longue période de débats, les députés luxembourgeois ont enfin accès aux documents secrets du traité transatlantique de libre-échange (TTIP). Les critiques initiales sur la procédure de consultation ont laissé la place à une lecture plus nuancée de la méthode. Certains députés ont révisé leur avis sur la question. «Au début, j'étais vraiment sceptique mais je dois dire que ça va. Nous avons eu accès à des documents intéressants», a indiqué Laurent Mosar (CSV), après son passage dans la salle de lecture aménagée pour l'occasion.

Les craintes de départ n'étaient finalement pas fondées. «Nous pouvons rester aussi longtemps que nous le souhaitons dans la pièce et prendre des notes. Nous avons même le droit de parler du contenu des documents avec d'autres personnes», a ajouté Laurent Mosar.

«Quelque 500 millions d'Européens ne connaissent pas les détails du traité»

Son collègue du LSAP, Marc Angel, n'a pas compris les critiques initiales concernant la méthode de consultation des documents. Il évoque une «transparence sans précédent». «Cela fonctionne très bien. Bien sûr, ce n'est pas du Agatha Christie et il faut bien se concentrer. Mais je trouve génial de pouvoir lire de tels documents», a-t-il témoigné.

Les députés Déi Gréng sont également satisfaits par l'expérience même s'ils se montrent plus mesurés. «Quelque 500 millions d'Européens et 300 millions d'Américains ne connaissent pas les détails ni les implications de ce traité», a souligné la chef de fraction Viviane Loschetter.

L'examen final pas avant 2017

Les Verts luxembourgeois espèrent que le haut niveau d'exigences des normes européennes ne sera pas remis en cause. De son côté, le député CSV Laurent Mosar voit des sources potentielles de conflits dans les nombreuses demandes américaines, notamment sur les marchés publics et les appellations: «J'ai le sentiment que les Américains se jouent de nous, et pas uniquement avec le TTIP».

Le socialiste Marc Angel préfère ne pas parler du contenu. Il souligne que la version finale des documents n'est pas encore disponible. L'examen proprement dit des textes et le vote final à la Chambre n'interviendront pas avant 2017, voire 2018.

(Henning Jochum/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coeur dévastateur le 16.03.2016 18:40 Report dénoncer ce commentaire

    Donc les médias n'ont pas accès au contenu, qui est un tas de disposition légales internationales pour faire plier les pays aux exigences du capitalisme mondial. Mais les députés ont vu, donc le peuple a vu, donc il vote et tout est légal ... dans la forme. Et le peuple aura le choix : subir ce qu'il ne veut pas ou payer les indemnités. Le semblant de démocratie des États se métamorphose en dictature des corporations.

  • TramO le 16.03.2016 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La belle démocratie : les citoyens, pourtant concernés, ne sont ni consultés et ne peuvent pas avoir accès aux documents. Tandis que les députés, sous peine d'amende, ne peuvent rien divulguer !! Ça montre bien la transparence de façade, comment nous sommes respectés et manipulés !!

  • coerente le 16.03.2016 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    grâce à la très répandue, et intéressé, infantilisation du public, en particulier dans le domaine politique, la caractéristique fondamentale du mensonge n'est pas maintenant de cacher la réalité, mais de la remplacer, e de fausser le contenu dans le but de changer les faits, ceci est la façon d'agir du monde politique, mais la réalité à la tête dure, e il ne peut pas être ne changée ne tué,

Les derniers commentaires

  • Knouterbatti le 17.03.2016 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi est-ce que nos députés ne peuvent consulter que 400 pages d'un traité qui détient plus que 1400 pages????

  • Melke le 16.03.2016 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh, tout va bien alors! Mais pourquoi des millions de citoyens s'inquiètent??

  • William le 16.03.2016 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est incroyable : ces députés - de tous bords - sont flattés d'avoir pu consulter un document qui engage leurs électeurs et 500 millions d'Européens, et c'est tout juste s'ils ne se mettent pas à plat ventre en disant : oh merci, chers Américains, de vous abaisser à nous laisser entrevoir ce qui nous attend, dans des conditions pires qu'un secret défense !! Plus il y a de secret, et plus nous aurons raison de nous méfier de ce TTIP comme de la peste !!

    • @William le 17.03.2016 08:16 Report dénoncer ce commentaire

      hehe complètement de votre avis, svp les politiciens on veut un referendum si on veut ce TTIP ou pas ;))

  • benji le 16.03.2016 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nos politiques savent lire , espérons qu ils savent lire entre les lignes et que ça ne soit pas le même désastre que le traité Nafta nord-américain.

  • TramO le 16.03.2016 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La belle démocratie : les citoyens, pourtant concernés, ne sont ni consultés et ne peuvent pas avoir accès aux documents. Tandis que les députés, sous peine d'amende, ne peuvent rien divulguer !! Ça montre bien la transparence de façade, comment nous sommes respectés et manipulés !!