Formation au Luxembourg

25 juin 2019 13:15; Act: 25.06.2019 16:46 Print

Les élèves vont travailler avec des start-​​up

LUXEMBOURG - Le nouveau projet «TalentHub» va permettre aux lycéens et étudiants en BTS de récolter de l’expérience auprès des professionnels.

storybild

Entrepreneurs et experts vont pouvoir intervenir auprès des élèves et étudiants en BTS, afin de partager leur savoir-faire et expériences. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

«Le TalentHub va, non seulement, permettre aux élèves et aux étudiants de tisser des liens solides avec des entrepreneurs, mais aussi leur permettre de mieux intégrer le monde économique dans l’avenir», a expliqué mardi matin, le ministre de l’Éducation Nationale, Claude Meisch, lors de la présentation du «TalentHub». Un projet qui a vu le jour sous la collaboration du ministère de l’Éducation nationale, le Lycée des Arts et Métiers et Technoport SA, incubateur d’entreprises innovantes et axées sur la technologie.

Le TalentHub ouvre ainsi les portes du lycée aux start-up exclusivement actives dans le secteur de l’éducation et des apprentissages. Entrepreneurs et experts vont alors intervenir auprès des élèves et étudiants en BTS, afin de partager leur savoir-faire et expériences. «Les élèves sont plus réceptifs lorsque la personne en face d’eux vient du monde économique et est spécialisée. De plus, cela facilitera l’accès aux stages et les perspectives d’avenir deviennent palpables», poursuit le directeur du LMA, Fabrice Roth.

Concours d’idées et développement de prototypes

Les quelques 100 étudiants en formation de brevet technique supérieur (BTS) du lycée sont prioritairement visés par l’initiative. Les autres élèves du LAM seront eux aussi convoqués, notamment pour tester les applications et autres instruments pédagogiques créés par les start-up. Les enseignants du lycée auront, eux, pour rôle d’assister les professionnels dans la conception et la mise en œuvre des activités pédagogiques. L’apprentissage se fera par «l’expérimentation» à travers des séances de concours d’idées ou encore de développement de prototypes.

«Le droit à l’erreur est très important et c’est dans les écoles que les élèves ont cette marge d’erreur afin de mieux apprendre», commente le directeur de l’établissement. Trois entreprises se sont déjà installées dans les locaux. Il s’agit d’Educamitec, CheckMath et une troisième qui cherche encore son nom. Elles sont principalement actives dans les domaines du gaming, de l’informatique et de l’IoT (Internet des objets connectés).

Le directeur du LMA, Fabrice Roth, au micro «L'essentiel Radio» d'Ana Martins:

(L'essentiel/Ana Martins)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.