Emploi au Luxembourg

25 janvier 2019 09:00; Act: 25.01.2019 12:06 Print

Les employeurs incités à combattre les addictions

Drogue, alcool, tabac ou accro au travail, les addictions sont variées. Pour lutter contre ces phénomènes, l’INDR prône la prévention auprès des patrons.

storybild

Drogue, alcool, tabac, jeux, l’addiction prend des formes multiples.

Sur ce sujet
Une faute?

«Mieux vaut prévenir que guérir, ça peut paraître banal mais c’est une question de bon sens. Un salarié bien dans sa peau sera toujours plus efficace», estime le secrétaire général de l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises (INDR), Norman Fisch.

En France, 20 millions d’actifs (sur 29) étaient concernés en 2016 par des consommations addictives au sens large, selon un rapport de l’opérateur public France Stratégie. Au Grand-Duché, difficile d’avoir des estimations.

25 % des accidents du travail seraient dus à l’alcool

Mais la problématique existe aussi. Selon une ancienne étude menée par le Conseil national luxembourgeois d’alcoologie, 25% des accidents du travail seraient dus à l’alcool. L’alcool, toujours, serait en cause dans un licenciement sur six. Les experts estiment en outre que de 8 000 à 10 000 salariés seraient dépendants de l’alcool au Luxembourg.

«La charte nationale "Vision zéro" tient compte de la question et donne des pistes aux employeurs pour accompagner les salariés, afin de faire l’intermédiaire avec la médecine du travail», selon Norman Fisch.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jimmy le 25.01.2019 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, comme les accidents au Bureau, du à la drogue...ont en parle pas beaucoup des bureaucrates, mais souvent des mauvaises manipulations de compte, ou virement causé par beaucoup a cause de l'addiction de la drogue douce, voir dure....une réalité... après ont parle de fraude...

  • L'employeur le 25.01.2019 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    L’État demande donc aux employeur de faire de la prévention et de jouer les intermédiaire dans les problème d'addictions. Pendant ce temps le même État décide que le cannabis sera légalisé... On nous prendrait pas pour des jambons par hasard? Créons des problèmes et demandons aux autres de les résoudre....

  • François le 25.01.2019 12:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc, d'après vous la Fraude intentionelle n'existe pas réellement? J'en doute.

Les derniers commentaires

  • Knipchen le 25.01.2019 18:31 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà une bonne idée que l'Etat, en qualité de patron, doit mettre en place au plus tot

  • Paul le 25.01.2019 16:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après les heures de Travail personnes n'a rien à voir avec m'a vie privée ont et en Démocratie

  • Alainmg° le 25.01.2019 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    J' ai connu un employé de bureau à la WSA qui a eu un accident de travail car il s' était brulé une fesse auprès d' un radiateur en allant au toilettes. Vraiment.

  • Paul le 25.01.2019 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une chose et sûre au Travail c'est interdit de boire comme au chantier et au bureaux .

  • Citoyen le 25.01.2019 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des métiers ou l'état doit faire des contrôles surprise au niveau de la drogue, tout ce qui est en rapport avec. Le transport des personnes, bus, taxi et avion.