Examens au Luxembourg

04 juin 2018 14:25; Act: 05.06.2018 09:12 Print

Les épreuves du bac ont débuté pour les Européens

LUXEMBOURG - Entre les Écoles européennes du Kirchberg et de Mamer, 370 lycéens ont démarré les épreuves écrites du bac, ce lundi.

storybild

Les matières vraiment difficiles sont programmées dans les prochains jours. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est plutôt détendus que les élèves de l'École européenne I, au Kirchberg, sont sortis du grand bâtiment rose où leurs écrits du bac démarraient ce lundi matin. Ils sont 204 à passer leur bac, cette année, au Kirchberg. À l'École européenne II de Mamer, où la même scène se jouait lundi matin, ils sont 166.

«La première épreuve n'était pas trop difficile, c'était langue 1, soit notre langue maternelle, le français pour moi, explique Pauline, 18 ans. En revanche, quatre heures c'est long. Et on recommence demain avec langue 2!». «Nous c'était estonien, détaillent Hélène et Johanna, 17 ans. On a dû faire des analyses de textes et une dissertation. Nous étions bien préparées, notre prof nous a fait faire pas mal d'exercices pendant les cours. Mais nous avons beaucoup révisé y compris hier (NDLR: dimanche). Car les matières vraiment difficiles sont encore à venir».

«J'appréhende vraiment la chimie, renchérit Daniele, 17 ans, en section anglaise. C'est une matière très complexe». «La chimie est la matière dont la plupart des élèves ont peur, acquiesce son camarade de classe, Arturo, 17 ans. Mais moi ce qui me stresse, c'est l'économie. C'est une matière très vaste et il y a toujours un risque de tomber sur un sujet qu'on n'a pas assez révisé».

Après les examens, les élèves ont déjà une idée claire de ce qu'ils veulent faire. Ce sera droit en Angleterre pour Arturo et ingénierie aérospatiale en Allemagne pour Daniele.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 04.06.2018 14:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance à eux car ils sont le futur du pays et de l'Europe

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 04.06.2018 14:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance à eux car ils sont le futur du pays et de l'Europe

    • Hopla le 04.06.2018 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous le dites ça doit être vrai