Natalité au Luxembourg

01 août 2016 16:23; Act: 03.08.2016 14:13 Print

Les étrangers dopent la natalité

LUXEMBOURG - Le profil type de la femme enceinte au Luxembourg est une étrangère, trentenaire, active et en couple.

storybild

L'âge des femmes qui accouchent va de moins de 15 ans à 51 ans.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

En matière de natalité, il y a une particularité du Grand-Duché qui ne change pas: les femmes étrangères font plus de bébés que celles de nationalité luxembourgeoise. Sur les années 2011 à 2013, les mères luxembourgeoises étaient responsable de seulement 6 566 accouchements, soit moins de 34% des 19 498 naissances recensées, selon le rapport «Surveillance de la santé périnatale» du ministère de la Santé.

Elles étaient suivies par les Portugaises (3 859), les Françaises (2 431) puis les Belges (1 026). La proportion de femmes luxembourgeoises et portugaises a tendance à baisser légèrement. Tandis que celle des femmes venant de pays hors Union Européenne est en hausse (+15,2%). Cela donne de plus en plus de travail au service d’interprétariat auquel les établissements hospitaliers peuvent recourir. La majorité des femmes qui accouchent au Grand-Duché y vivent également, puisque 87,6% des femmes sont résidentes luxembourgeoises.

Des mères de 15 à 51 ans

La palette des âges auxquels les femmes donnent naissance est très large. En 2013, deux grossesses ont ainsi été enregistrées chez des très jeunes femmes de moins de 15 ans. L’âge maternel le plus élevé, 51 ans, a été recensé en 2012. La catégorie d’âge dans laquelle se retrouve la majorité des femmes reste celle des 30-34 ans mais l'on constate une augmentation des catégories d'âges les plus élevées. La tendance est la même chez les hommes. Chez eux, l’âge maximal, recensé en 2011, était de 85 ans.

La majorité des femmes (plus de 90%) vivent en couple, c’est-à-dire à deux avec leur conjoint, ou à plusieurs avec conjoint et enfants. Les autres vivent soit chez leurs parents ou avec leurs frères, sœurs, soit en foyer. Enfin, les mères sont majoritairement actives, 72,8% ont un emploi. Les femmes au foyer représentent 20% du total, les chômeuses, 3,3, les étudiantes 2,1, etc.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TataNat le 04.08.2016 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    @Fulgure, un enfant coute bien plus cher que les allocations perçues, alors comme job payé...pas certaine...c'est ridicule

  • Fulgure le 03.08.2016 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire des gosses en nombre beaucoup de cas sociaux font cela comme job payé par les caisses d'allocations familiales ´´´

  • Unicorn le 03.08.2016 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    Les étrangers qui viennent faire leur vie ici, n'ont pas trop souvent les bases financières pour des prêts immobiliers. Ils leur reste la location, surtout à coût modéré. Plus d'enfants, donne droit à plus de m2 et une priorité accrue pour le logement social. Pendant ce temps les familles lux. avec leurs bases financières et enfant unique préfèrent la villa de l'autre côté de la frontière.

Les derniers commentaires

  • Selfish le 04.08.2016 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    La mentalité allemande relative aux enfants est également très présente au Luxembourg. Pour un petit pays ou plus de la moitié de la population est étrangère, ce phénomène va accentuer le déséquilibre.S’arque-bouter sur la pratique du luxembourgeois ne changera rien dans le cas présent. Un arbitrage entre la dilution de l'héritage et la contribution aux pensions futures est nécessaire ...

  • TataNat le 04.08.2016 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    @Fulgure, un enfant coute bien plus cher que les allocations perçues, alors comme job payé...pas certaine...c'est ridicule

  • Enfance volée le 04.08.2016 03:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande comment on peut avoir envie de fonder une famille dans une société qui ne respecte plus rien. Bien sûr, à chacun son choix, mais quel est l'intérêt d'avoir son enfant à la crèche, sans parler des divorces et des infidélités ? C'est ça aimer les enfants ?

    • Illuminati le 04.08.2016 09:33 Report dénoncer ce commentaire

      @Enfance volée. Ben..., ce sont les générations d'aujourd'hui : « Génération Y » vers « Génération X » même si le X vient avant le Y ! Quant à la « Génération Z », n'en parlons même pas, ils sont lobotomisés par je ne sais quelle secte... qui donne l'envie d'adopter un Pikachu ! Bon..., Pourquoi Pas !

    • papa le 04.08.2016 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      je suis navré que vous ne voyez pas le bonheur que cela représente d'avoir un enfant, de le voir grandir et découvrir..et malheureusement peut être faire des mauvais choix un jour. seul un enfant efface tous les déboires d'une vie, j'aime ma fille, elle m'aime et on est heureux avec ma compagne, je ne vois pas ce qu'il y a de mieux mais c'est peut être parceque toutes les drogues du monde n'ont pas eu le même effet, ou que chaque problème est soluble pour moi alors que certains se noient dans un verre d'eau

    • Dunga le 04.08.2016 10:28 Report dénoncer ce commentaire

      @papa. Vous êtes égoïste, faire un ou plusieurs enfant(s) peut être une erreur en elle même. A méditer...

  • FullmétalJF le 03.08.2016 23:03 Report dénoncer ce commentaire

    Nous n'avons pas assez de détails sur l'origine de ceux que l'on appelle dans l'article "les étrangers", c'est à dire ceux - ou plutôt celles qui "dopent la natalité" - pour émettre un jugement valable sur le fond. De toute manière, s'en remettre à la natalité étrangère pour assurer sa survie démographique est un très mauvais point, que ce soit pour un petit pays comme le Luxembourg ou un ensemble de pays plus vaste comme l'UE...

  • egal waat le 03.08.2016 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @unicorn euuuh les étrangers qui viennent vivre au Luxembourg n'ont pas les moyens ...... Vous devriez vous renseigner un peu la plupart qui vivent ici ont une très bonne situation pas tous les étrangers sont pauvres ..... !!! Communauté européenne Price waters house deloitte etc se ne sont certainement pas des Luxembourgeois !!!

    • La dette le 03.08.2016 20:23 Report dénoncer ce commentaire

      @egal waat. Nous verrons si votre tiendrez ce genre de discours à l'avenir... Car, nous habitons tous dans un pays, cependant ces pays sont unis sur une seule planète nommé "Terre". Tout l’enjeu est là !

    • le confort le 04.08.2016 08:22 Report dénoncer ce commentaire

      @egal waat: est-ce peut-être aussi parce que beaucoup de Luxembourgeois privilégient leur fonction publique plutôt que d'essayer de passer des concours d'entrée à l'UE ou de travailler dans le privé (par ex. PWC), ce qui est bien plus risqué ?