Au Luxembourg

18 avril 2019 16:35; Act: 18.04.2019 17:27 Print

Les exportations de porcs sont-​​elles menacées?

LUXEMBOURG – Le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider, a expliqué la procédure à adopter en cas de détection de la peste porcine africaine au Luxembourg.

storybild

Le gouvernement luxembourgeois se tient prêt à une éventuelle prolifération de la peste porcine sur son territoire. (photo: DPA/Symbolbild/Sebastian Gollnow)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans sa réponse à une question parlementaire de la cheffe de fraction CSV, Martine Hansen, le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider, a annoncé qu'en cas de prolifération constatée de la peste porcine africaine chez les sangliers au Luxembourg, un embargo gouvernemental sera instauré sur l'élevage et le transport de porcs.

L'embargo concernera majoritairement le transport d'animaux vivants. Dans un premier temps, l'exportation de porcs abattus et de viande de porcs sera toujours autorisée. En outre, des discussions auront lieu avec les pays voisins, afin de poursuivre le transport de porcs vivants. Le ministre assure également qu'en cas de situation extrême, le gouvernement dispose de divers plans, dans lesquels «les procédures sont définies avec précision en cas de détection de la maladie chez un porc ou un sanglier».

Par ailleurs, toutes les exploitations ont été informées et préparées aux risques, lors d'une réunion d'information et par le biais d'un courrier. Si une exploitation n'est pas conforme aux règles, elle sera inspectée régulièrement et court le risque de mise à mort de l'intégralité de son cheptel porcin si un cas de peste porcine venait à être détecté chez les sangliers.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxo le 21.04.2019 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le véritable danger et problème des élevages des animaux au Luxembourg c’est qu’ils sont tous industriels ! Les vaches, cochons et poulets sont tous confinés dans les beaux bâtiments, mais au luxembourg ils ne voient plus le soleil ni la couleur de l’herbe verte car tous les éleveurs du pays ont plus d’animaux que la surface de leurs terres est capable de nourrir.

  • Jérôme Fontana le 19.04.2019 07:24 Report dénoncer ce commentaire

    Si elles sont menacées? Quelle question! Il est évident qu' à terme toute la filière disparaitra au profit du Hallal.

Les derniers commentaires

  • luxo le 21.04.2019 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le véritable danger et problème des élevages des animaux au Luxembourg c’est qu’ils sont tous industriels ! Les vaches, cochons et poulets sont tous confinés dans les beaux bâtiments, mais au luxembourg ils ne voient plus le soleil ni la couleur de l’herbe verte car tous les éleveurs du pays ont plus d’animaux que la surface de leurs terres est capable de nourrir.

  • Jérôme Fontana le 19.04.2019 07:24 Report dénoncer ce commentaire

    Si elles sont menacées? Quelle question! Il est évident qu' à terme toute la filière disparaitra au profit du Hallal.