Fertilité au Luxembourg

24 mars 2021 15:16; Act: 24.03.2021 15:50 Print

Les femmes du pays font de moins en moins d'enfants

LUXEMBOURG - Le taux de fertilité a chuté ces dernières années au Grand-Duché, devenu l'un des pays européens qui fait le moins de bébés en Europe.

storybild

Les femmes du Luxembourg accueillent leur premier enfant à 31,1 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

En l’espace de 10 ans, le taux de fertilité des femmes du Luxembourg s’est effondré, passant de 1,63 en 2010 à 1,34 en 2019, selon des chiffres publiés par Eurostat. Ce qui les place parmi celles qui font le moins d’enfants en Europe juste avant Malte (1,14), l’Espagne (1,23), Chypre (1,33) et la Grèce (1,34). Bien en dessous de la moyenne européenne (1,53) et loin derrière les championnes toutes catégories, les Françaises (1,86), devant les Roumaines (1,77).

Les femmes du Luxembourg sont celles qui deviennent mères le plus tard de l’Union européenne (31,1 ans) avec les Espagnoles et les Italiennes (31,3 ans) quand la moyenne européenne tourne autour de 29,4 ans (28,8 ans en France, 29,2 ans en Belgique et 29,8 ans en Allemagne). Les plus jeunes sont les femmes de Bulgarie (26,3 ans).

Au Luxembourg, le deuxième enfant arrive deux ans plus tard, quand elles ont 33,1 ans et le troisième à 34,6 ans. En comparaison, les femmes de France font le 2e et le 3e respectivement à 31,3 ans et 32,9 ans.

Et le Luxembourg peut compter sur les mamans d’origine étrangère: sur les 6 230 naissances enregistrées en 2019, 66% soit 4 109, avaient une maman de nationalité étrangère contre 2 114 une maman de nationalité luxembourgeoise. C’est le plus haut taux de l'Union européenne.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • David le 24.03.2021 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    Vu le prix du mètre carré et d'une chambre supplémentaire, faut pas s'étonner si les couples hésitent à faire plus d'enfants !

  • lynn le 25.03.2021 07:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons eu 2 enfants. J’ai fait le choix d’arrêter mon activité pour élever mes loulous. Education, sport, musique, activités,voyages.....ils ont pu profiter au maximum. Je comprends aussi les parents qui travaillent à 2 et ils ont tout mon respect. Chacun est libre de travailler et d’élever les enfants comme ils l’entendent. Faire des enfants ou pas, c’est votre choix et il doit être respecté!!!

  • No baby le 24.03.2021 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Choisir de ne pas avoir d'enfants ne rend pas une femme infertile pour autant.... cela reste un choix. Par contre, avec ce que la vie coute et tous les autres soucis que ce beau monde nous offre, cela ne m'étonne pas que les femmes ne veuillent plus avoir d'enfants.

Les derniers commentaires

  • Nema le 25.03.2021 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Les enfants sont une bénédiction.

  • AlainS le 25.03.2021 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elles font plutôt beaucoup moins l’amour ...

  • Domino le 25.03.2021 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c'est difficile en 2021 de faire un enfant car cela fait peur . L'instabilité professionnel , fatigue , manque de temps pour soi, loyer . De plus les gents ne se battent plus pour leur couple . les familles recomposées pas évident par la suite .Il y a aussi la peur d'être un mauvais parent , c'est constaté de plus en plus , des personnes qui s'éloignent des enfants après leur séparation . l'enfant c'est un engagement à vie donc on a raison de bien y réfléchir avant de faire et n'oublions pas que c'est tout de même indirectement un 2ieme boulot !

  • Realux le 25.03.2021 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des enfants et le monde professionnel d' aujourd'hui ne sont plus compatibles, flexibilité, acceptation de tous horaires à la dernière minute, les femmes en plus ne veulent plus cette responsabilité, c'est vraiment dommage, je plaide pour un retour à la femme au foyer qui élève les enfants et monsieur irait travailler 8h par jour pour 3000 € minimum.

  • Amora le 25.03.2021 10:30 Report dénoncer ce commentaire

    Vu le nombre de séparation, il y a pleins d'hommes et de femmes qui ne veulent pas se mettre en couple et simplement profiter de leur vie. L'amour emmène trop de souffrance inutiles, et malheureusement trouver l'amour de la vie est de plus en plus difficile, parce que l'humain est un objet aux yeux de beaucoup de gens dans notre société actuelle.