Le Luxembourg contre le virus

01 juillet 2020 07:04; Act: 01.07.2020 09:12 Print

Les fêtes et soirées privées bientôt interdites?

LUXEMBOURG - Les soirées privées représenteraient un «grand risque» dans la propagation du Covid-19 et pourraient être interdites.

storybild

Le gouvernement envisage de durcir la loi sur les rassemblements.

Sur ce sujet
Une faute?

Les fêtes privées risquent-elles d’être interdites par la loi, au vu de l’augmentation du nombre de nouvelles infections au coronavirus ces derniers jours? Le gouvernement serait en train d’envisager cette possibilité, a indiqué le vice-Premier ministre, et ministre de la Sécurité intérieure, mardi au micro de Radio 100,7.

Selon François Bausch, fêtes et soirées privées présentent un risque élevé. «J’ai reçu une vidéo de la part de la police où on voit des gens faire la fête, sans tenir de distance, et l’alcool couler à flots. Les soirées représentent un grand risque», a-t-il expliqué.

Infections à la hausse

Le gouvernement aurait souhaité maintenir la limite du nombre de personnes que chacun peut recevoir à son domicile, après la fin de l’état de crise. Mais la disposition n’a pas été retenue en raison de l'opposition du conseil d’État dans son avis rendu sur les lois Covid-19. Et ce n’est pas uniquement à l’intérieur de certains domiciles que ces rassemblements ont lieu. Certains ont déjà pu observer de grands groupes (parfois au-delà de 20 personnes), faire la fête dans les parcs des villes ou devant certains bars.

Et la police ne lâche pas l'affaire, a encore souligné le vice-Premier ministre, qui insiste sur le fait qu’il «faudrait pouvoir agir de manière plus ciblée. Nous ne pouvons pas gâcher ce beau bilan». Depuis le jeudi 25 juin, le nombre de nouvelles infections est en hausse. Mardi, le pays a enregistré 43 nouvelles infections en 24h pour un total de 6 900 personnes testées. «Nous avons désormais plus d’arguments pour convaincre le Conseil de gouvernement», qui aura lieu ce mercredi. Le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Santé, Paulette Lenert, doivent d'ailleurs s'exprimer à 15h...

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eric le 01.07.2020 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les excès de certains vont nuire à l’ensemble de la population et là on se retrouve tous en mode confinement avec les conséquences que nous avons constatées et qui ne sont pas finies. Il faut trouver le juste équilibre entre santé et libertés.

  • Alain le 01.07.2020 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Merci à tous les gens qui ont été très "responsables" et grâce à qui on va à nouveau être puni!!!

  • vrai travailleur le 01.07.2020 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Restons solidaires avant tout, écoutons les recommandations et faisons individuellement tout pour être prudents: c’est ensemble que nous vaincrons le Covid qui touche aveuglément ou c est ensemble que nous perdrons

Les derniers commentaires

  • dit elle le 01.07.2020 22:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inonder le marché de masques et en imposer l'utilisation par tous permettrait . Les masques pourraient être subventionnés ou distribués gratuitement, ce qui coûterait beaucoup moins cher à l'économie que les conséquences d'un confinement drastique 'à la chinoise'. Entre le confinement et le port du masque comme forme de confinement individuel et mobile, les luxembourgeois ne devraient pas hésiter longtemps.

  • dit elle le 01.07.2020 22:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'exemple Hongkongais a montré que lorsqu'une population dans son entière totalité adopte le port du masque, comme forme de confinement individuel, la propagation du virus peut être quasiment arrêtée. Malgré une densité démographique parmi les plus fortes de la planète (7 millions et demi d'habitants qui cohabitent pour la plupart dans des espaces minuscules avec une très forte proximité dans la vie quotidienne), malgré des échanges intenses de personnes avec la Chine, et malgré la proximité géographique des premiers épicentres (jusqu'à la fermeture des frontières mi-février), Hong Kong doit déplorer à ce jour 4 morts du covid-19, oui quatre...

  • jetlee le 01.07.2020 22:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trop tard vous avez réagi trop tard retour case départ vous aller voir!

  • ouioui le 01.07.2020 17:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ c est très grave : peut être qu’ on aurait constaté beaucoup de cas positif au début de la pandémie si on avait testé et on aurait certainement dû les mettre en quarantaine. Caissières, soignants, techniciens, employés centre soin etc , ce qui n aurait pas été possible ..

  • ouioui le 01.07.2020 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luxo : cela menace l économie mondiale . Sans économie = pauvreté et anarchie = cercle vicieux . Donc il faut maintenir un équilibre . Je crois

    • Zizi la twisteuse le 01.07.2020 20:32 Report dénoncer ce commentaire

      clap, clap, clap....Cela vaut une thèse...