Au Luxembourg

09 mars 2020 21:36; Act: 09.03.2020 23:05 Print

Les finales de la Coupe de basket reportées

LUXEMBOURG - Les finales de la Coupe devaient réunir plus de 3 000 spectateurs samedi à La Coque. Elles ont dû être reportées.

storybild

Plus de 3 000 spectateurs étaient attendus samedi à La Coque. (photo: Editpress/Foto Marcel Nickels)

Sur ce sujet
Une faute?

Lundi après-midi encore, le président de la Fédération luxembourgeoise de basket-ball (FLBB), Henri Pleimling, naviguait dans le flou.

À cinq jours de l'un des plus grands événements du calendrier sportif national, les finales de la Coupe (Esch-Grengewald, côté féminin, et Etzella-Musel Pikes, côté masculin) prévues samedi dans l'Arena de La Coque, il ne pouvait dire si elles auraient lieu.

«Une chose est sûre, il n'y aura pas de huis clos. C'est inimaginable», insistait Henri Pleimling. Lundi soir, le gouvernement luxembourgeois a précipité la décision en recommandant de «reporter, des événements qui rassemblent de manière simultanée plus de 1 000 personnes en milieu confiné».

« Elles seront disputées à une date ultérieure dans la saison»

Une «recommandation» certes, mais la sécurité des participants étant de la responsabilité de l'organisateur, difficile de maintenir les finales, alors que le Postlaf, prévu dimanche, a lui été reporté.

«En raison de la situation liée au coronavirus, les finales de la Coupe doivent être reportées», a annoncé hier soir la FLBB dans un communiqué. Elles seront disputées à une date ultérieure dans la saison qui sera annoncée prochainement (...) La santé des joueurs et du public est primordiale. Jouer sans public n'était pas une option».

Trouver une date ne sera pas simple. «Il n'y a pas de date libre. Devrons-nous jouer en lever de rideau de la saison prochaine?», redoutait Henri Pleimling. Les billets déjà achetés resteront valables pour la nouvelle date. Des remboursements sont aussi possibles.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.