25e Festival de la BD

21 juillet 2018 12:47; Act: 22.07.2018 11:46 Print

Les fous de BD sont aux anges à Contern

CONTERN - Le festival le plus attendu des bédéphiles bat son plein dans les rues de Contern, samedi, avec des animations et des spectacles.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

L’ambiance est au rendez-vous, samedi, à Contern, à l'occasion du du 25ème festival de la BD. Dès l’entrée, les animateurs font passer de la musique et informent les participants depuis les hauts parleurs des prochaines actions ou animations qui vont se dérouler.

De drôles de créatures feraient presque croire qu’elles se sont échappées de leur ouvrage et profitant d'une petite escapade dans la vraie vie. Entre Chewbacca et ses acolytes de Star Wars, d’autres personnages se frayent un chemin entre les passants, en les effrayant ou en jouant avec eux, avant d’aller se recoller sur les pages de leur BD.

Face painting et caricaturistes

Les organisateurs n’ont pas oublié les enfants avec des stands de face painting pour qu’ils incarnent leur personnage favori le temps d’une journée. Amélie, maman de deux enfants raconte: « Ils ont vu plusieurs enfants maquillés alors je n’ai pas eu le choix. J’ai bien dû leur accorder ce plaisir, puisqu’ils nous suivent pour notre propre plaisir de bédéphile».

Dans le Hall Muller-Lemer le collectionneur Charles Bauer retrace l'histoire de la bande dessinée avec son exposition «Au fil du temps». Des caricaturistes sont aussi présents pour représenter un visage un peu déformé de ceux qui voudraient garder un souvenir de l’occasion. « Ça fait 5 à 6 ans que je viens chaque année et je ne manquerais ce festival pour aucune raison », raconte Laetitia, habitante de Luxembourg, accompagnée de sa petite fille

Un festival immanquable

«C’est mon mari, fan de bande dessinées, qui nous avait emmené une première fois, et depuis toute la famille est fan de BD. Mes enfants adorent aussi. Les deux plus grands sont en colonie de vacances. Ils sont très déçus de ne pas pouvoir y assister», conclut-elle.

Du côté des vendeurs aussi, le festival est un rendez-vous incontournable. Eric Mimouni, bouquiniste parisien depuis 20 ans et passionné de BD depuis qu’il sait lire «gagne sa vie en sillonnant les villes avec son camion». Il ne «raterait pour rien au monde» le festival. «J'aime beaucoup la clientèle luxembourgeoise», confie celui qui vient pour la septième fois à Contern.

(Joanne Reinard/L'essentiel)