Enfants au Luxembourg

22 mai 2020 06:59; Act: 22.05.2020 21:24 Print

Les foyers privés n'afficheront pas complet

MAMER - Alors que les crèches et les foyers s’attendaient à devoir refuser du monde, à la reprise ce lundi 25 mai, des places vont rester libres.

storybild

Rentrée particulière pour les crèches et les foyers privés au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

«On est content de reprendre et de revoir les parents et les enfants», nous a affirmé d’emblée Paula Leal, gérante de la crèche Smile Kids à Mamer. «Cela va nous faire beaucoup de bien de reprendre peu à peu notre vie comme avant...». Sauf que dans la plupart des crèches et des foyers privés, toutes les places disponibles avant la crise du Covid-19 ne seront pas occupées.

«Lorsque je croisais les parents, ces deux derniers mois, ils nous demandaient quand nous allions reprendre», poursuit Paula, «et depuis une grosse semaine, nous faisons le maximum pour être prêts ce lundi 25 mai, jour de la reprise officielle également dans les structures d’accueil pour les enfants qui ne vont pas encore à l’école. C’est très important pour eux de revenir et nous n’avons pas manqué de rassurer les parents».

J-3 avant le retour dans les crèches et les foyers au Luxembourg

???????? Alors que les crèches et les foyers s’attendaient à devoir refuser du monde, à la reprise ce lundi 25 mai au Luxembourg, des places vont rester libres dans certaines structures privées. Notre article sur https://bit.ly/2XmM3zR

Publiée par L'essentiel Online FR sur Vendredi 22 mai 2020

De très nombreuses questions des parents

Prise de température à l’entrée, masques pour le personnel, des groupes plus restreints avec 5 enfants par groupe d’une accueillante, absence de certains jouets, la crèche ne sera plus tout à fait comme avant. «Dès que l’on a reçu les consignes du ministère de l'Éducation, il a fallu tout remettre en route, sans oublier d’adapter les salles et d’informer notre personnel», nous a confirmé Julie Dejean, chargée de direction. «Pour que tout le monde se sente le plus en sécurité. Et les mesures d’hygiène qui étaient déjà d’application vont être renforcées. On demandera aux plus petits de se laver encore plus les mains, par exemple».

Et personne ne s’en cachera, les parents avaient et ont encore énormément de questions sur la reprise dans les crèches. «Quelles sont les mesures de sécurité? Qu’est-ce qu’on a mis en œuvre concrètement pour accueillir les enfants et les parents? Voilà à quoi on a dû pouvoir répondre», poursuit Julie Dejean. «On est là pour les rassurer, mais énormément de parents sont encore inquiets et font donc le choix de rester à la maison pour s’occuper de leurs enfants. Dans les structures d’accueil privées tout le monde va faire le maximum pour que tous les enfants puissent revenir dès que possible, car même les tout petits adorent se retrouver avec les enfants du même âge».

Les foyers privés n’affichent pas complet

Dans les foyers où les enfants peuvent être accueillis de 4 à 12 ans, après l’école, c’est une toute réalité qui se profile à l’horizon. Les jeunes aussi auraient pu revenir, mais ce ne sera pas forcément le cas, «car on ne peut pas accueillir des enfants en provenance de classes différentes», rappelle Paula Leal.

«On ne peut pas mélanger les groupes, donc on ne peut pas les accepter», regrette la gérante de cette structure. «On va devoir les laisser à l’école et c’est la commune qui va les prendre en charge. Du coup, nous ici, sur un total de 30, on n’en accueillera que... six!». Ce qui impliquera de nouvelles adaptations pour le personnel.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • thierry le 22.05.2020 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien si certains parents peuvent se permettre de rester à la maison peut-être parce qu'ils continuent le télétravail sinon je crois qu'ils n'ont pas compris que le congé familial était prolongé que pour les parents dont les enfants ne trouvent pas de places en crèche ou maison d'accueil

  • Privé le 22.05.2020 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    Et ce que l'on ne dit pas, c'est que les enfants issus du Privé sont passés après les enfants issus du Public...Le ministre de l'éducation n'a d'ailleurs que parler du fondamental, sans jamais penser aux écoles privées. Elles ont été délaissées et doivent maintenant se débrouiller. C'est inadmissible. Bien entendu, il y a des enfants dans des situations dramatiques qui doivent absolument reprendre le chemin de l'école et eux doivent avoir la priorité. Mais ne pas évoquer les écoles privées, laisser "ce qui reste" aux parents des enfants du Privé...honteux

  • veritis le 22.05.2020 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Eric formulaire à remplir sur le site de la CNS. et tous les problèmes s'en vont

Les derniers commentaires

  • Kabrital le 22.05.2020 20:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je rejoins ceux qui ont des enfants dans des écoles privées...ils ont complètement été laissés à l’abandon par leurs écoles et l’état! Et leurs enfants, contrairement à ceux qui fréquentent l’école publique, pourront être mélangés dans les foyers privés qui ont justement été fermés pour ne pas que les enfants de l’école publique puissent s’y mélanger! Une absurdité absolue! Nos foyers font partie de la liste d’accueil qui a été envoyée aux parents des écoles privées...nous avons organisé nos groupes en nous assurant de ne pas mélanger les enfants venus d’écoles différentes et d’âges différents...est-ce que tous les foyers privés s’organiseront de la sorte...? Très peu probable...

  • milan le 22.05.2020 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @kabrital un grand merci pour votre réponse

  • Kabrital le 22.05.2020 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @la vraie vérité Si rien n’est prêt ni organisé au sein de votre structure d’accueil c’est que votre direction a mal fait son travail...au sein de notre SEA tout est ultra prêt et le personnel et les enfants sont suréquipés (visières pro, lunettes de protection, masques en tissu, bobs à visières pour enfants, buffs, etc) sans compter les travaux qui ont étés entrepris (montage de cloisons plexiglas,points d’eau supplémentaires,etc) pendant le confinement...vous ne travaillez sans doute pas au bon endroit...

  • Kabrital le 22.05.2020 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @questions Si vous vous êtes engagé dans la signature avec un nouveau contrat temporaire alors oui la crèche va facturer. Sinon, non. Si votre enfant est né après le 1er janvier 2015 alors oui vous pouvez prétendre au congé pour raisons familiales peu importe si la crèche a de la place ou non

  • Questions le 22.05.2020 14:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut-on prendre congé parental même si la crèche a de la place pour notre enfant ? La crèche peut-elle facturé même si on ne ramène pas notre enfant ?