Tornade au Luxembourg

17 août 2019 09:50; Act: 17.08.2019 09:55 Print

Les habitants se remettent peu à peu de la tornade

PÉTANGE/BASCHARAGE - Une semaine après la tornade, la situation revient peu à peu à la normale dans les communes de Pétange et Bascharage.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Ce vendredi dans les rues des communes de Bascharage et Pétange, une grande partie des traces de la tornade qui a sévi le vendredi dernier ont été effacées. Les toits endommagés sont bâchés. Les employés communaux coupent les derniers arbres abîmés sur la voie publique mais aussi dans les jardins des particuliers. Les habitants se remettent tout doucement du choc. Les secours et les bénévoles vont commencer à pouvoir souffler.

La semaine a été consacrée au nettoyage. Beaucoup de familles sont toujours logées à l'hôtel et reviennent chez elles en journée pour faire le ménage. «Quand le toit s'est envolé, il a plu dans la maison et beaucoup de nos affaires (photos, vêtements…) ont été emportés, témoigne Cleyton, le fils d'une famille de sinistrés. Ça a été beaucoup de stress. Maintenant nous attendons la réponse de l'assurance pour débuter les réparations. Nous devrons également demander à la commune pour nous reloger pendant les travaux».

Un assureur a ouvert 1000 dossiers

Belamina, elle, a pu rentrer à la maison dès dimanche quand les autorités ont été assurées que sa maison était sécurisée et les voisins ont aidé à déblayer. Une semaine après la tornade, elle est encore sous le choc. «Des tornades, nous n'en avions vu qu'à la télévision aux États-Unis. Quand cela a démarré nous ne savions pas ce que c'était. Mon mari a voulu sortir dans le jardin car les jouets des enfants s'envolaient. Je suis tellement soulagée qu'il n'ait pas pu car la porte était bloquée».

Les bourgmestres des deux communes, eux, sont sur le terrain avec leurs équipes et les bénévoles. «Nous faisons tous des journées à rallonge depuis vendredi. Nous n'avions jamais imaginé avoir à affronter un jour une crise de cette ampleur, témoigne Michel Wolter, bourgmestre de Bascharage. Sur notre territoire, près de 300 maisons ont été touchées à des degrés divers, auxquelles s'ajoutent les voitures endommagées. Un assureur m'a confié avoir ouvert un millier de dossiers suite à la tornade».

La crise se terminant, il va falloir assurer la suite. «Nous allons nous réunir avec tous les partenaires pour faire en sorte que les aides à la reconstruction soient attribuées au mieux. Et pour nous assurer que tous les sinistrés ont bien fait leur demande», explique le bourgmestre.

(Séverine Goffin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peace & Love le 17.08.2019 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt ce ne sera qu'un triste souvenir. Toutes ces aides, je tiens à le souligner, font partie de la guérison des personnes. Merci à tout le monde pour cette solidarité exemplaire.

  • Mono le 18.08.2019 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis dans la ferronnerie depuis 3 ans et en trois années de carrière j'en ai vu des trucs sur les chantiers...et surtout sur certaines charpentes, qui faisaient froid dans le dos...bon courage pour ceux qui doivent refaire leurs toits.

  • bibi le 17.08.2019 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une journée à tout déblayer chez nos voisins..un élan de solidarité.. une quinzaine de personnes..et après le travail..un peu de réconfort devant un bon barbecue où on fait connaissance des uns et des autres..et quelques bons moments le tout dans la bonne humeur..qui nous font oublier pour quelques heures cette terrible tragédie..Merci au voisinage et bénévoles pour votre aide..

Les derniers commentaires

  • 123 le 19.08.2019 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils oublient a chaque fois de mentionner Rodange et Lamadelaine... on a eu beaucoup de dégâts aussi!

  • Mono le 18.08.2019 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis dans la ferronnerie depuis 3 ans et en trois années de carrière j'en ai vu des trucs sur les chantiers...et surtout sur certaines charpentes, qui faisaient froid dans le dos...bon courage pour ceux qui doivent refaire leurs toits.

  • Soleil le 18.08.2019 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’eut été tragique s’il y avait eu mort d’homme. Un terrible moment certes mais s’il nous montre à quel point la solidarité est belle alors ce ne fut pas vain. Les assureurs s’en remettront. C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de mort.

  • bibi le 17.08.2019 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une journée à tout déblayer chez nos voisins..un élan de solidarité.. une quinzaine de personnes..et après le travail..un peu de réconfort devant un bon barbecue où on fait connaissance des uns et des autres..et quelques bons moments le tout dans la bonne humeur..qui nous font oublier pour quelques heures cette terrible tragédie..Merci au voisinage et bénévoles pour votre aide..

  • olyvtt le 17.08.2019 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis très content que j’ai pû aider et que tous le monde à aider aussi je voudrais aussi félicité tout le monde