Tourisme au Luxembourg

10 juillet 2019 13:14; Act: 10.07.2019 17:18 Print

Les handicapés peuvent aider le pays à se vendre

DUDELANGE - Le ministre du Tourisme a visité, ce mercredi matin, les ateliers Kräizbierg, à qui il envisage de confier la future réalisation d'objets touristiques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dix ateliers, implantés sur le site de la fondation Kräizbierg, à Dudelange, permettent à plus de 110 personnes handicapées ou polyhandicapées d'avoir un emploi salarié. Le ministre DP du Tourisme, Lex Delles, a visité ces ateliers ce mercredi matin, en vue d'une future collaboration pour la fabrication d'objets touristiques.

«Pour le ministère du tourisme, avec les différents acteurs, nous sommes en train de chercher de nouveaux gadgets avec le "Visit Luxembourg" dessus. Alors, nous sommes venus voir la production d'un côté et de l'autre, ce que l'on peut faire ici», présente-t-il. Ainsi, le ministre, accompagné des responsables de la fondation, a découvert les différentes prestations proposées. Cela va de la jardinerie à la poterie, en passant par la broderie, la sérigraphie, les arts créatifs et l'imprimerie.

«Il y a des choses formidables surtout dans l'atelier de poterie. J'ai vu les tasses qu'ils font ici, avec d'un côté la fabrication de la tasse et de l'autre la peinture et la mise en valeur avec des logos luxembourgeois», confie le ministre. «Avec l'initiative "Let's make it happen", nous pourrions trouver une collaboration plus intense et durable avec le gouvernement. Cela permettrait également de mettre en valeur le travail de toutes les personnes qui sont employées ici», ajoute Jeannot Berg, l'administrateur délégué de la fondation. Pour l'heure, il n'existe pas encore de partenariat avec les ateliers Kräizbierg et le ministère du Tourisme, mais Lex Delles assure qu'il y en aura un.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ml le 10.07.2019 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    excellente initiative ! très bien, monsieur le ministre du tourisme !

  • fifi le 10.07.2019 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S ils sont payés convenablement ok . 40 h ou 30 h de salaire normalement payés et surtout pas sous payés? . Tout travail mérite un bon salaire

  • maryjane le 10.07.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une magnifique idée et initiative.

Les derniers commentaires

  • le psy le 10.07.2019 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui excellente initiative..., à quand un employeur privé emploiera une personne handicapée peu importe son problème de santé ???? À quand ! Hein ??? C’est tjrs l’Etat qui montre l’exemple !!

  • maryjane le 10.07.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une magnifique idée et initiative.

  • ml le 10.07.2019 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    excellente initiative ! très bien, monsieur le ministre du tourisme !

  • fifi le 10.07.2019 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S ils sont payés convenablement ok . 40 h ou 30 h de salaire normalement payés et surtout pas sous payés? . Tout travail mérite un bon salaire