Au Luxembourg

23 avril 2019 12:01; Act: 23.04.2019 15:48 Print

Les inégalités sociales augmentent encore

LUXEMBOURG – La Chambre des salariés a présenté mardi l'édition 2019 de son panorama social, qui montre une progression des inégalités au Luxembourg.

storybild

«Les 5% des salaires les plus élevés augmentent beaucoup plus rapidement que les 20% les plus modestes», a indiqué Jean-Claude Reding, président de la Chambre des salariés du Luxembourg. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

S'il est un pays riche, le Luxembourg n'est pas épargné par l'augmentation des inégalités. C'est le message qu'a livré mardi la Chambre des salariés du Luxembourg (CSL) lors de la présentation du panorama social. L'édition 2019, qui se fonde sur des chiffres de 2017, montre «que les 5% des salaires les plus élevés augmentent beaucoup plus rapidement que les 20% les plus modestes», indique Jean-Claude Reding, président de la CSL. Les premiers ont progressé de 68,2% depuis 2000, les seconds de 40,3%. «L'écart serait encore plus grand si l'on prenait en compte l'intégralité des revenus et le patrimoine», estime-t-il.

Cette tendance est visible depuis «plusieurs années, comme le montre l'indice de Gini», montrant les inégalités, analyse Félix Martins de Brito, conseiller de direction à la CSL. Selon lui, «les transferts sociaux compensent toujours les risques de pauvreté, mais moins qu'auparavant», du fait de la baisse de certaines allocations et du renchérissement du coût de quelques prestations, comme les crèches. Le prix du logement joue évidemment un rôle dans l'augmentation des inégalités: il représente en moyenne 30% du budget des ménages, avec un écart de 19,6 points entre les foyers les plus riches et ceux les plus pauvres.

Les frontaliers davantage touchés par certains problèmes

Le panorama social s'est également intéressé à des critères qualitatifs, comme la qualité de l'emploi. Les emplois temporaires ont tendance à progresser, de même que les temps partiels. Ces derniers sont occupés à 83,3% par des femmes, même si la part d'hommes a doublé en dix ans, note la CSL. Jean-Claude Reding, qui estime que la détérioration des conditions de travail est «en partie liée à la digitalisation», réclame d'ailleurs des mesures pour améliorer le quotidien des travailleurs.

Le panorama social s'est intéressé à l'ensemble des salariés du Luxembourg, même si «tous les paramètres ne sont pas connus pour les frontaliers, faute d'avoir systématiquement des statistiques», reprend Jean-Claude Reding. «Mais je suis sûr et certain qu'ils sont davantage touchés par l'emploi temporaire et précaire. De même que par les problèmes de mobilité».

Les explications de Jean-Claude Reding.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le luxembourgeois le 23.04.2019 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ca fait des depuis le premier levé de soleil que c est comme-ca

  • A méditer le 23.04.2019 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    Le monde ne sera jamais juste, c'est une utopie. D'ailleurs, notre comportement joue un rôle important dans notre devenir.

  • arsenal le 23.04.2019 15:26 Report dénoncer ce commentaire

    tu as toujours un plafond de verre comme en France lié à la surimposition des salaires. L'ascenseur social est bloqué parce que à un certain niveau de salaire, tu n'as même pas la possibilité d'investir ou de prendre des risques. Les riches qui se sont enrichis il y a 20 ans ou 30 ans restent riches. les "nouveaux riches" galèrent comme les autres.

Les derniers commentaires

  • scrip le 24.04.2019 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D un côté on augmente les cadres et gradués des conventions CAS et d un autre plus d argent rien pour embaucher du personnel . Et les plus pauvres ouvriers des conventions CAS se tapent tout le boulot car ils coutent moins chers et sont sous effectifs souvent dans certaines boites sans scrupule

  • fabilux le 24.04.2019 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    c'est le même cas de figure partout!

  • plus le 24.04.2019 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de fonctionnaires n ont plus les moyens d acheter au Luxembourg et quittet leur pays

  • Nëckel le 24.04.2019 07:29 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait d'avantage imposer les revenus du patrimoine (revnus de capitaux, de location et plus-values) au lieu de leur accorder des taux de faveur et des exonérations généreuses comme c'est actuellement le cas.

    • Idée le 24.04.2019 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      Ou mettons en place des péages aux frontières pour financer tout ça.

  • Egalité stagnante le 23.04.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    il est aussi vrai que le travail de la boulangère il y a 10 ans demandait pas plus de qualifications que 10 ans après... pourtant le salaire social a étét augmenté 2 fois pour le même rendement. Comparez ce qui est comparable.