Au Luxembourg

13 août 2020 06:48; Act: 13.08.2020 09:36 Print

Les jeunes du pays quittent le nid parental très tôt

LUXEMBOURG - Une étude menée par l'institut Eurostat indique que les résidents du Luxembourg sont parmi les plus jeunes à quitter le cocon familial.

storybild

(photo: Eurostat)

Sur ce sujet
Une faute?

Pas facile de quitter le cocon familial, mais certains franchissent le pas plus tôt que d'autres, selon une étude Eurostat publiée ce mercredi. Ainsi, dans l'Union européenne, l'âge moyen de départ se situe à 26,2 ans. Si les jeunes Suédois disent au revoir à papa-maman dès leurs 17,8 ans en moyenne, les jeunes du Luxembourg les suivent et quittent le domicile parental à 20,1 ans. Danois (21,1 ans) et Finlandais (21,8 ans) viennent ensuite.

Selon l'institut statistique européen, quitter le foyer familial dépend le plus souvent de l'accessibilité du logement, des conditions du marché de l'emploi, de l'indépendance financière, mais aussi du fait que le jeune soit ou non en couple, ou étudiant. Des critères culturels peuvent aussi entrer en compte, par endroit. Dans les pays d'Europe du sud, les jeunes partent plus tard, à 31,8 ans en Croatie, 30,9 ans en Slovaquie et 30,1 ans en Italie. Les jeunes Portugais restent chez leurs parents jusqu'à 29 ans. Chez nos voisins, les Français prennent leur envol à 23,6 ans, les Allemands à 23,7 ans et les Belges juste après leurs 25 ans.

Ces chiffres constituent des moyennes et, si beaucoup de jeunes s'en vont, d'autres s'incrustent. Ainsi, au niveau européen, 30,5% des 25-34 ans vivent encore chez leurs parents. Avec des extrêmes qui vont de 4% au Danemark, 4,8% en Finlande et 5,7% en Suède, à 62% en Croatie, 57,8% en Grèce et 56,4% en Slovaquie. Au Luxembourg, 22,3% des 25-34 ans vivent avec leurs parents.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • aigorleo le 13.08.2020 08:42 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait aussi clarifier leur définition de "parental household"...la plus part des jeunes luxembourgeois partent a l'université à l'étranger, donc quittent le domicile familial mais pas d'un point de vue fiscal et pas indépendants économiquement

  • vdv le 13.08.2020 07:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal c’est les parents que finances tout

  • fautarreter le 13.08.2020 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivant au Luxembourg, c’est pas le ressenti que j’ai...

Les derniers commentaires

  • Samedi le 13.08.2020 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hein et qu’est-ce que je paye alors tout les mois ?

  • eu dans toute sa splendeur le 13.08.2020 20:46 Report dénoncer ce commentaire

    Cette étude est de la merde. Seulement, puisqu'elle est estampillée EU, les résultats deviendront parole d'évangile.

  • cest moi le 13.08.2020 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute évidence, si un jeune part de la maison... et bah c’est déjà en globalité qu’il emménage avec son/sa partenaire et en plus la plupart des fois aux frontières

  • luis le 13.08.2020 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout est faut mais franchement tout.

  • Chriss le 13.08.2020 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ben non, ils restent chez leur parents le temps d'économiser pour s'acheter une maison.