Débats au Luxembourg

17 octobre 2019 14:04; Act: 17.10.2019 14:11 Print

Les jeunes ont débattu sur des sujets de société

ESCH/BELVAL - Ce jeudi, environ 200 lycéens ont échangé leurs salles de classe pour investir la Rockhal, et célébrer les 100 ans de droit de vote universel.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«L’opinion politique se façonne dès notre adolescence et dans notre société actuelle, il est important de débattre et d’écouter l’opinion des autres», a commenté Rafaela, 19 ans, en plein débat sur les droits de l'homme lors du «Rock de Rack», ce jeudi matin. Environ 200 élèves ont investi la Rockhal, à l’occasion du centenaire de droit de vote universel, pour parler d’égalité des sexes, composer des morceaux aux paroles engagées et débattre sur des thématiques telles le droit d’avortement. Et ce sous le regard attentif de la ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Taina Bofferding (LSAP), qui a rendu visite aux jeunes participants.

Au premier étage du bâtiment, Sophie, Stan, Steve, Aillin et Natalie, de l’École européenne, avaient pour tâche de repérer des commentaires d’internautes incitant à la haine. «Pour une fois, on échange sur les discours haineux au lieu de les éviter. C’est une manière de réaliser notre responsabilité en tant qu’internaute», se félicitait le groupe d’adolescents. Plus loin, Claudia et Valentina venaient de composer une chanson 100% féministe. «Après un brainstorming, nous avons décidé d’écrire un morceau engagé qui traite les stéréotypes féminins», expliquent les lycéennes, en première d’Ettelbruck.

Un débat bien animé sur le droit de congé de maternité d’une femme politicienne a poussé les jeunes à développer leurs arguments. «Une femme devrait se tenir à son mandat de cinq ans, car c’est sa responsabilité en tant que politicienne», a lancé un des élèves. «Si un politicien peut devenir père pendant son mandat, la femme a le même droit», ont riposté ses adversaires. Débats et tables se poursuivent tout au long de la journée. Le premier festival axé sur l’égalité des sexes sera clôturé par des concerts aux morceaux engagés, en fin d’après-midi.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • why le 17.10.2019 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Statistiquement combien de jeunes adultes lycéens votent ADR? ( toutes origines confondues )

  • Redbull 57 le 17.10.2019 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normalement les jeunes doivent aller à l'école et obéir plutôt que de réfléchir tous seuls, c'est bien comme ça chez nous en URSS/Russie en tout cas.

  • Rigoberta Menchu le 17.10.2019 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    ils sont trop jeunes pour subir un lavage de cerveau.

Les derniers commentaires

  • why le 17.10.2019 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Statistiquement combien de jeunes adultes lycéens votent ADR? ( toutes origines confondues )

  • Rigoberta Menchu le 17.10.2019 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    ils sont trop jeunes pour subir un lavage de cerveau.

    • Redbull 57 le 17.10.2019 18:32 Report dénoncer ce commentaire

      Bien dit Roboberta !

  • Redbull 57 le 17.10.2019 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normalement les jeunes doivent aller à l'école et obéir plutôt que de réfléchir tous seuls, c'est bien comme ça chez nous en URSS/Russie en tout cas.