Au Luxembourg

09 mars 2017 13:15; Act: 09.03.2017 16:16 Print

Les logements inoccupés cibles du gouvernement

LUXEMBOURG - La gestion locative sociale, en plein boom, permet de réduire le nombre de logements inhabités tout en favorisant la mixité sociale.

storybild

Le ministre du Logement, Marc Hansen, mise sur la gestion locative sociale pour réduire le nombre de logements inoccupés au Luxembourg et développer la mixité sociale. (photo: Editpress/Hmontaigu)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Alors qu'il existe entre 10 et 20 000 logements inoccupés au Grand-Duché, le gouvernement s'efforce d'endiguer le phénomène. Pour cela, il compte notamment sur la gestion locative sociale, un concept lancé dès 2009 dont les bénéficiaires ne cessent d'augmenter. Selon ce dispositif, un partenaire conventionné par l'État - fondation, association de promotion du logement, communes, syndicat de communes - se charge de louer le bien d'un propriétaire privé, en général à un ménage à faibles revenus. En moyenne, les loyers sur le marché conventionné sont inférieurs de 30% à ceux du marché privé.

Pour les propriétaires, les avantages sont multiples. Ils ont l'assurance d'encaisser un loyer et leur logement bénéficie d'un entretien régulier. Cerise sur le gâteau, depuis cette année, la moitié des revenus locatifs qu'ils perçoivent est exonérée d'impôts. De leur côté, les locataires sont sûrs d'accéder à des logements au loyer plus abordable et bénéficient d'un accompagnement social.

Réduire le nombre de logements vacants

Le ministère du Logement soutient la démarche via une participation de 100 euros par logement et par mois. «En 2016, nous avons subventionné 361 logements pour un montant de 461 000 euros», a indiqué Marc Hansen, ministre du Logement (DP). À ce jour, neuf acteurs ont signé une convention avec le ministère du Logement, dont l'Agence immobilière sociale (AIS). «Notre "parc" grossit chaque année de plus d'une centaine de logements», s'est félicité son directeur, Gilles Hempel.

Dernière commune en date à rallier le dispositif, via le syndicat intercommunal De Réidener Kanton, la commune de Beckerich (2 480 habitants) espère réduire le nombre des logements vacants sur son sol. «Nous en avons recensé une vingtaine et si nous pouvions abaisser ce nombre d'un quart, ce serait déjà une réussite», a confié Thierry Lagoda, jeune bourgmestre de la commune.

(Pascal Piatkowski/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • M.R le 09.03.2017 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entre Mersch et Luxembourg ville il y'a plein de maison vide qui sont en train de tombé en ruine mais leur propriétaire préfère les laisser comme ça puisque ils savent qu'ils pourront toujours les ventres à des promoteurs

  • Grand Maître le 09.03.2017 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui paiera les impayés

  • lacoco le 09.03.2017 22:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo. enfin des bonnes initiatives. j'attendais cette réaction du gouvernement depuis longtemps ; cela me réconforte.

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 09.03.2017 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui paiera les impayés

    • Lambert le 10.03.2017 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      prenez des assurances.

  • Cityman le 09.03.2017 22:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous les jours je dois refuser une demi douzaine dd clients, qui ne remplissent pas les critères du client recherché par le proprietaire privé.Tellement j'aimerai les aider, c est und bonne chose si l état peux les aider.

    • LAMBERT le 10.03.2017 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      Augmentez vos tarifs.

  • lacoco le 09.03.2017 22:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo. enfin des bonnes initiatives. j'attendais cette réaction du gouvernement depuis longtemps ; cela me réconforte.

    • Léa le 10.03.2017 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      C'est bien continuez.

  • M.R le 09.03.2017 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entre Mersch et Luxembourg ville il y'a plein de maison vide qui sont en train de tombé en ruine mais leur propriétaire préfère les laisser comme ça puisque ils savent qu'ils pourront toujours les ventres à des promoteurs

    • Dombas le 09.03.2017 21:02 Report dénoncer ce commentaire

      Oh mince alors!

    • nawak le 10.03.2017 08:36 Report dénoncer ce commentaire

      @M.R. : Et les vendre? Blague à part, je trouve cela dommage de laisser pourrir des maisons qui ont parfois tant de charme... c'est aussi et surtout inciter aux incivilités... beaucoup de ces maisons sont jonchées de déchets etc...

  • Loi des 20% le 09.03.2017 18:56 Report dénoncer ce commentaire

    Le gouvernement doit imposer à toutes les communes d'offrir au minimum 20 % de logements sociaux destinés à la location avant 2020.

    • TienDonc le 10.03.2017 08:25 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi ?

    • Linus le 10.03.2017 09:05 Report dénoncer ce commentaire

      Cela m'étonnerait.

    • Pénurie le 10.03.2017 11:58 Report dénoncer ce commentaire

      Simplement par ce qu'il n'y a pas assez de logements sociaux. Un nouveau logement sur deux qui sort de terre devrait être mis en location à des tarifs sociaux!