Au CHL

05 juillet 2018 10:26; Act: 05.07.2018 20:17 Print

Les maux de ventre remplissent les urgences

LUXEMBOURG - Les douleurs abdominales constituent le premier motif d'admission aux urgences du CHL, d'après le rapport 2017.

storybild

Le Centre hospitalier de Luxembourg a accueilli 39 700 patients aux urgences en 2017. (photo: CHL)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Avec 39 700 passages en 2017, les urgences du CHL tournent à plein régime. Cela représente en moyenne 200 patients par jour de garde et 80 par jours de non garde. Publié jeudi, le rapport 2017 du Centre hospitalier de Luxembourg a notamment livré des données sur ce service trop souvent sollicité.

Ainsi, 40% des consultations sont considérées comme non-urgentes (niveau 5). Les urgences vitales (niveau 1) ne constituent que 1,57% des admissions.

Dans le top 5 des motifs d'admission, les maux de ventre trustent la première place devant les douleurs dorsales, les traumatismes majeurs, les douleurs thoraciques et les difficultés respiratoires. Près d'un patient sur deux (47%) vient entre midi et 20h.

«Hausse de l'activité hospitalière»

Parmi les autres chiffres clés du rapport, le CHL a réalisé 30 522 hospitalisations en stationnaire en 2017 (+4,1% par rapport à 2016), 6 680 hospitalisations en hôpital de jour (+14,5%) et 511 771 prises en charges en ambulatoires. Au total, 165 379 patients ont été suivis pendant l'année.

Avec 2 267 collaborateurs en 2017, les effectifs ont légèrement augmenté (+77 personnes) «pour répondre à la hausse de l'activité hospitalière sur les deux dernières années», précise le communiqué.

Sur le plan comptable, le Centre hospitalier a évoqué sa «bonne santé financière» avec un bénéfice de 3,73 millions d'euros sur ses comptes annuels, l'année passée.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mareeee le 05.07.2018 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    la notion de grave n'est pas la même pour tout le monde et c'est bien la le problème

  • Peace & Love le 05.07.2018 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    On se rend aux urgences uniquement pour quelque chose de grave ou d'urgent, cela s'appelle le civisme.

  • JustMe le 05.07.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Les maux de ventre peuvent inclure les calculs rénaux qui sont, paraît-il, extrêmement douleureux et inquiétants - normal qu'on se précipite aux Urgences!

Les derniers commentaires

  • ladeux le 06.07.2018 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non. il y a les maisons médicales et les médecins de garde

    • Alberto le 06.07.2018 11:07 Report dénoncer ce commentaire

      Les maisons médicales n'ont ni radio, ni laboratoire, ils peuvent que constater et t'envoyer aux urgences comme même sauf dans le cas d'une demande d'une ordonnance médicales pour avoir ses médicaments qui sont terminés. Et en plus on se retrouve avec 2 mémoires d’honoraires pour le même jour que la CNS ne rembourse qu'un seul!!!! du vécu, alors attention.

  • Maeva le 06.07.2018 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui en effet, il peut y avoir de l’abus avec les urgences mais il faut dire que notre système ne tourne pas correctement non plus. Pourquoi ne pas prendre exemple sur des pays plus évolués sur ces systèmes ?

  • Jules P le 06.07.2018 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait supprimer la CNS afin de responsabiliser les Luxembourgeois.

  • Norm Bates le 06.07.2018 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ces chiffres ne sont rien par rapport à ceux du Kirchberg. Le kirchberg traite de plus en plus d'urgences, c'est pire qu'à l'usine.

  • Dummy de l'industrie le 06.07.2018 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Le cancer et ses tumeurs vont nous remplir le ventre à cause de la malbouffe de produit chimiques déclarés et non-déclarés (p.ex. pain malsain) et de la manipulation génétique non-déclarée plein de pesticides non-déclarés dans la nourriture agrochimique ... et ça commence avec les maux de ventre pris à la légère par les médecins et infirmiers(ières) énervés par le clients malades à qui on ordonne des médicaments qui les rendent encore plus malade par les effets des effets secondaires!L'industrie n'est pas intéressée par notre bien-être, mais s'intéresse seulement à nous alléger de nos sous!