Au Luxembourg

01 septembre 2021 13:50; Act: 01.09.2021 17:57 Print

Mêmes restrictions, pression sur les non-​​vaccinés

LUXEMBOURG – Le gouvernement a annoncé mercredi la prolongation, jusqu’au 18 octobre, des mesures de lutte contre le Covid.

storybild

Le chef du gouvernement est longuement revenu sur la nécessité de la vaccination. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Aucun changement en vue pour l’instant sur le front de la lutte contre le Covid-19. Xavier Bettel, Premier ministre, et Paulette Lenert, ministre de la Santé, ont annoncé mercredi la prolongation jusqu’au 18 octobre des restrictions en vigueur. Le port du masque reste obligatoire dans les commerces, les lieux publics et les transports, tandis que les rassemblements restent limités, tout comme la pratique du sport.

«Nous aurions pu nous attendre à de nouvelles restrictions car les chiffres de contamination augmentent dans les pays voisins. Mais le CovidCheck fonctionne très bien», justifie Paulette Lenert, qui veut continuer à s’appuyer sur cet outil. Près de 7 000 événements ont été organisés sous ce régime avec un vrai succès selon la ministre: «Aucun cluster n’a été recensé, hormis lors de la fête nationale au début de l’été». Le CovidCheck sera étendu dans les hôpitaux car désormais applicable à tous les visiteurs, y compris à ceux qui viennent pour une visite médicale. «Nous voulons sécuriser le site hospitalier en entier», reprend Paulette Lenert.

«Possibilité de modifier la stratégie à brève échéance»

Le principal changement à venir concerne le dépistage à grande échelle (ou Large scale testing) qui se terminera le 15 septembre. En conséquence, les tests pour convenance personnelle, par exemple avant un voyage, deviendront payants. En cas d’ordonnance médicale, ils resteront bien sûr gratuits. «La vaccination est ouverte à tous, il n’a jamais été aussi facile de se faire vacciner. Ce n’est pas à une minorité d’imposer ses vues à la majorité», a justifié Xavier Bettel.

Le chef du gouvernement est d’ailleurs longuement revenu sur la nécessité de la vaccination. «Les huit personnes qui se trouvent en soins intensifs ne sont pas vaccinées. Huit sur huit!», a-t-il martelé. Il a expliqué que la vaccination restait «la meilleure protection contre le virus» et que «c’est elle» qui permettra «de revenir à un peu de normalité». Le gouvernement craint désormais l’effet des retours de vacances, avec l’augmentation du nombre de contacts. «Nous maintenons le statu quo tant que les clignotants sont au vert, mais nous nous réservons la possibilité de modifier la stratégie à brève échéance», a résumé Paulette Lenert.

Revivez le live de la conférence de presse

14h43 Comment sera étendu le Covid Check en cas de dégradation de la situation? On ne sait pas encore. Il pourrait par exemple être demandé dans les restaurants avec des tables de quatre personnes. «Je préfère ça à des fermetures», note Xavier Bettel.

14h40 Sur la troisième dose de vaccin, «on attend toujours l'avis du Conseil des maladies infectieuses. Une décision doit arriver très bientôt», dit Paulette Lenert.

14h39 Le congé pour raisons familiales est prolongé avec les autres mesures.

14h38 Et les moins de 12 ans? Comme ils ne peuvent pas se faire vacciner, devront-ils aussi payer leurs tests PCR? Des discussions sont en cours, dit Xavier Bettel.

14h37 Les hôpitaux seront sécurisés par le Covid Check, pour aller voir les médecins, rendre visite à des patients. Pour le reste, le système est prolongé.

14h35 Sur les nouvelles règles Covid, c'est le statu quo, reprend la ministre de la Santé. «Ça fonctionne bien», dit-elle.

14h34 Le Luxembourg veut arriver à «un taux de vaccination aussi élevé que possible», dit Paulette Lenert. Le vaccin sans rendez-vous et le bus marchent bien. Le gouvernement planche aussi sur la vaccination dans les entreprises et dans les écoles.

14h33 «Mieux on comprend ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, mieux on peut préparer les réponses». La ministre cite l'exemple des outre-mer français, où peu de gens sont vaccinés, et où la situation a complètement dérapé cet été.

14h31 «La nouvelle vague arrive, ce serait naïf de croire qu'elle ne va pas venir. Ce sont les non-vaccinés qui vont faire turbiner les chiffres. Il y a un risque de nouvelle mutation. Plus le virus circule, plus il y a un risque de mutation. Ce n'est qu'avec le vaccin qu'on en sort». Il faut «comprendre pourquoi les gens ne veulent pas se faire vacciner. Il faut informer, convaincre».

14h29 Le risque d'être infecté avec deux doses de vaccins est 80% plus faible que pour les non-vaccinés. Le risque d'un Covid grave est 90% moindre. «Pour ceux qui ont encore des doutes, maintenant, avec les faits qu'on voit... Les gens doivent comprendre que les effets secondaires avec le vaccin sont moins fréquents qu'avec le Covid».

14h28 Vaccins, nouveaux variants... La situation n'est plus la même en cette rentrée qu'il y a un an. Les services de la Santé travaillent sur le sujet, mais on manque de recul sur la situation actuelle pour le moment.

14h26 À l'heure actuelle, les voyants sont au vert, les hospitalisations sont basses mais il faut rester vigilants, «40% des nouvelles infections viennent des vacances» mais tiennent plus aux comportements qu'aux lieux de villégiature. À l'automne, la situation va continuer. «C'est une course contre la montre, nous avons un variant qui tourne vite et continuons avec la vaccination. Notre espoir, c'est que malgré la contagion, avec plus de gens vaccinés, on pourra maintenir les hospitalisations à un niveau bas», dit la ministre.

14h25 Qui sont les non-vaccinés? Surtout des 18-50 ans, vaccinés seulement à 65%, mais aussi les enfants de moins de 12 ans, qui n'ont pas encore accès au vaccin. «On fait des études pour savoir qui sont ceux qui hésitent encore», dit Paulette Lenert.

14h24 «Nous sommes satisfaits» du Covid Check. «Nous avons eu quelque 7 000 événements», dont 6 000 de moins de 300 personnes. Pour les 230 événements de plus de 300 personnes, il a fallu faire des concepts sanitaires, qui ont été bien faits. Pas de problème majeur à signaler, à part la fête nationale, au début de l'été.

14h23 Les nouveaux infectés ont en moyenne 31 ans, celle des hospitalisés est tombée de 52 ans, la semaine dernière, à 47 ans. «Le virus circule, les contacts augmentent», dit Paulette Lenert.

14h22 Au tour de Paulette Lenert de prendre la parole. Elle craint que la situation ne s'aggrave au Luxembourg avec le retour des vacances. Elle relève que 21% des nouvelles infections de la semaine passée étaient vaccinées. «80% de non-vaccinés, c'est plus élevé que la grippe. Les vaccins utilisés sont de bons vaccins», note-t-elle.

14h21 Le Covid Check pourrait être étendu à l'avenir. «Faites-vous vacciner, c'est notre meilleur moyen et peut-être seul chemin» pour sortir de la crise.

14h20 L'idée est d'inciter un maximum de personnes à se faire vacciner.

14h19 À partir du 15 septembre, les tests PCR seront payants. «Celui qui souhaite utiliser le Covid Check par commodité, qui n'est pas vacciné, ce n'est pas à la société d'en porter le prix. Ce n'est pas à la majorité de payer pour la minorité».

14h17 «Le vaccin, c'est le meilleur chemin pour un retour vers la normalité», répète Xavier Bettel

14h16 Déjà 241 médecins ont signé le cahier des charges pour donner le vaccin. Les patients qui ont des doutes peuvent leur poser des questions. «Les effets secondaires graves sont moins fréquents que les Covid graves».

14h14 «Nous voulons que ce virus soit un souvenir, si tout le monde se fait vacciner. Ça n'a jamais été aussi facile que maintenant», martèle Xavier Bettel, qui énumère les moyens de se faire vacciner, comme l'ImpfBus, qui sera ce soir au stade national, les vaccins sans rendez-vous au hall Victor-Hugo, au Limpertsberg, les médecins etc.

14h13 «Le vaccin n'est pas une garantie de ne pas tomber malade, mais une garantie d'éviter un Covid grave», dit Xavier Bettel. Sur les huit personnes en soins intensifs actuellement, aucun patient n'est vacciné. «La vaccination est la meilleure solution pour nous protéger et protéger nos concitoyens. Moins de personnes ont le virus, les autres sont davantage protégés».

14h11 74% de la population a eu au moins une dose de vaccin, «un bon bilan intermédiaire», se félicite Xavier Bettel. «Mais ça ne veut pas dire que c'est gagné». Pour le Premier ministre, «nous savons tous que la vaccination est le meilleur moyen contre le virus».

14h10 «On va proposer de prolonger la législation jusqu'au 18 octobre, avec de légères modifications». Les restrictions sont pour le moment en vigueur jusqu'au 14 septembre.

14h09 La normalité revient petit à petit, nuance aussi le chef du gouvernement. Mais nous «n'avons pas gagné la partie».

14h08 «Les chiffres ne vont pas descendre de manière drastique. Les gens vont revenir de congés, l'école va reprendre. Les chiffres vont monter. Mais pas de panique».

14h07 La vaccination a permis d'avoir moins de décès. «On ne peut pas prendre que les chiffres d'infections», dit Xavier Bettel. Si les cas sont encore relativement nombreux, la situation reste stable grâce au vaccin.

14h06 Les voilà! Xavier Bettel commence cette «première conférence de presse Covid Check». Le gouvernement a décidé ce mercredi matin de continuer avec la loi Covid. «Les chiffres ne sont pas très bas, mais il n'y a pas eu d'explosion», dit le Premier ministre.

14h Le chef du gouvernement et la ministre de la Santé auront quelques minutes de retard, nous annonce-t-on.

13h50 Bonjour et bienvenue pour ce live. Xavier Bettel et Paulette Lenert sont attendus à 14h.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ciné Marre le 01.09.2021 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi une telle instance à faire vacciner des enfants qui ne présentent pas de firmes graves?

  • ben le 01.09.2021 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vacciné vacciné vacciné vacciné vacciné ou son les traitements ? Pas un mot ????

  • Les mots..... le 01.09.2021 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourtant c'est bien à la majorité de payer pour la minorité......les personnes malades sont une minorité et nous cotisons tous pour que les malades puissent être soignés correctement......

Les derniers commentaires

  • frontalier le 02.09.2021 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ un peux de réflexion, la maladie et la Mort font partie de la vie. Malheureusement votre mentalité et la conséquence de notre société d’hyper consommateur… plus de Dieu plus d’honneur, plus de réalité… et cela donne des peuples effrayés par le moindre coup de vent. Et qui dit un peuple effrayé dit peuple sous contrôle. Et cette fois ça sera sous contrôle de multinationales.

  • pourtant on le sait tous le 02.09.2021 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    nous savons tous tres bien que le probleme c'est les maladies chroniques que les gens s'infligent eux meme (alcool, tabac, mal bouffe, stress, pas assez de sommeil) et on ne parle jamais de ca!!! j 'en ai vraiment mare. les egoistes qui se sont fait vacciner seulement pour aller au resto boire un coup et aller en vacances pour boir et manger sans arret c'est la majorite et c'est n'importe quoi. si vous croyez vous en sortir avec un vaccin.... bonne chance

  • Démocrate le 02.09.2021 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Si un épidémiologiste ou médecin écrivait ici une vérité, pourrait-il encore donner son identité sans avoir des problèmes ou risquer de se faire licencier par la suite ou simplement être mis sur le banc des accusés et créer une tollé contre lui si son discours n'est pas politiquement correct? Ses opinions seraient publiées par l'institution de son travail? Posez- vous cette question. C'est la clef qui nous renseigne sur la situation.

    • @delocrate le 02.09.2021 16:59 Report dénoncer ce commentaire

      Tant que c est dans le courant il fait ce qu il veut mais sinon il sera automatiquent catalogué danger pour publique ou complotiste ou compspirationste ou marginale. On découvre aujourd hui que la démocratie c est la loi du nombre. Et qu un politicien élu n en fait pas pour autant quelqu un de compétant et que son but n est pas d œuvrer pour le bien commun mais de se faire élire encore et encore (c est cela son job) . En mettant tout le monde dans un lit douillet en faisant croire que tout va bien se passer, il fait campagne. Alors qu en fait tout va de plus en plus mal.Et y a pas que le covid

    • Le vengeur masqué le 03.09.2021 09:38 Report dénoncer ce commentaire

      Désolé, mais si sur 100 médecins, 2 vont à contre-sens, donc oui ils font partie d'une minorité. Après dire qu'ils sont complotistes ou conspirationnistes, c'est un peu fort je trouve. Tout au plus, ils sont juste inquiets et ont besoin d'être rassurés avant de prescrire quoi que ce soit à leurs patients.

  • Lulu le 02.09.2021 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Complètement illogique de vacciner des personnes qui n‘ont pas de risque (ex: les enfants). Par contre qu‘en est-il de la disparition des groupes témoins. Sans groupe témoins on ne verra jamais les potentiels effets graves à long terme...

  • Abbes le 02.09.2021 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    "Elle relève que 21% des nouvelles infections de la semaine passée étaient vaccinées." Sachant que la majorité des vaccinés positifs sont asymptomatiques (mais transmettent le virus), donc pas pris en compte, au contraire des non-vaccinés, dont la majorité est symptomatique, donc prise en compte (en plus les testés positifs asymptomatiques), ce chiffre est astronomique. 1 sur 5, oui. Pour des vaccins efficaces à 95% (!!). Et le gouvernement abolit les test PCR gratuits (!!). Quelle erreur énorme.