Conseil de gouvernement

01 septembre 2011 17:33; Act: 02.09.2011 10:35 Print

Les ministres disent non au vote à 16 ans

LUXEMBOURG - L'an dernier, le député libéral Eugène Berger avait lancé le débat sur un abaissement de l'âge légal pour voter.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Selon l'article 52 de la Constitution, il faut trois conditions pour être électeur et notamment «être âgé de 18 ans accomplis». Idem pour être éligible. C'est précisément ce point qu'Eugène Berger, ancien secrétaire d'État à l'environnement et député libéral, souhaiterait changer. Il a d'ailleurs déjà soumis une proposition de projet de loi au Parlement.

Sondage
Êtes-vous favorable à l'abaissement du droit de vote à 16 ans?

En avril 2010, le Conseil d'État s'était prononcé contre l'abaissement de l'âge légal. Jeudi, le conseil de gouvernement a suivi la même réflexion. En effet, l'an passé, le Conseil d'État avait estimé que si le droit de vote était accordé dès l'âge de 16 ans, la majorité civile devrait l'être dans les mêmes proportions.

Le raisonnement du gouvernement est sensiblement le même. Dans leur prise de position, les ministres renvoient la balle dans le camp des députés en proposant un large débat au sein du Parlement. Mais pour Eugène Berger, «les jeunes sont tout à fait capables de prendre des décisions à l’âge de 16 ans». À suivre.

Patrick Théry

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • xy le 04.09.2011 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait plutôt lancer le débat sur la "liberté" de vote, parce que quand on parle de "droit" de vote et que la loi punit ceux qui ne vont pas voter, pour moi ce n'est plus un droit mais une obligation (on n'a pas le choix)! Pourquoi ne pas aussi lancer le débat sur un système de vote en ligne? Mais non, le droit de vote à 16 ans, ça c'est de l'évolution que tout le monde attendait...

  • Luc le 02.09.2011 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    qui votent et payent des impots si on accorde à ses jeunes le droit de vote. Il y a un lobby à protéger, c'est sur... Ses jeunes sont égaux devant la loi à 16 ans, mais ce serait dangereux de leur donner le droit de vote, je peux comprendre... Il faut très tôt maitriser leurs fougues.

  • dudetown, le 02.09.2011 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Les jeunes non pas le droit de prendre aussi des dissition?... Tout le monde devraient pouvoir donner son avis pas, que les ministre qui desside tout et rien du tout...

Les derniers commentaires

  • xy le 04.09.2011 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime bien ton commentaire qui ne sert à rien, mais ne t'inquiéte pas, tu trouve cela vraiment dramatique et je comprends ta souffrance.

  • xy le 04.09.2011 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait plutôt lancer le débat sur la "liberté" de vote, parce que quand on parle de "droit" de vote et que la loi punit ceux qui ne vont pas voter, pour moi ce n'est plus un droit mais une obligation (on n'a pas le choix)! Pourquoi ne pas aussi lancer le débat sur un système de vote en ligne? Mais non, le droit de vote à 16 ans, ça c'est de l'évolution que tout le monde attendait...

    • Claude le 04.09.2011 15:23 Report dénoncer ce commentaire

      être obligé de faire une petite croix tous les cinq ans, c'est vraiment dramatique !!!

  • Julie le 02.09.2011 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai que certins jeunes à 16ans ont quelque chose dans le crâne. Mais je pense pour ma part qu'avec les études qui se rallongent et le fait qu'on reste de plus en plus tard dans l'insouciance chez nos parents que du coup, les problèmes politiques nous passent par dessus la tête beaucoup plus longtemps... Du coup, voter à 16ans paraît un peu utopique et "fou" à mes yeux.

  • Luc le 02.09.2011 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    qui votent et payent des impots si on accorde à ses jeunes le droit de vote. Il y a un lobby à protéger, c'est sur... Ses jeunes sont égaux devant la loi à 16 ans, mais ce serait dangereux de leur donner le droit de vote, je peux comprendre... Il faut très tôt maitriser leurs fougues.

  • dudetown, le 02.09.2011 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Les jeunes non pas le droit de prendre aussi des dissition?... Tout le monde devraient pouvoir donner son avis pas, que les ministre qui desside tout et rien du tout...