Au Findel

23 août 2019 07:00; Act: 23.08.2019 10:15 Print

Les oiseaux provoquent 12 à 15 collisions par an

LUXEMBOURG - Un service est chargé d'éloigner les oiseaux de la piste du Findel pour éviter les accidents avec des avions. Mais le risque zéro n'existe pas.

storybild

Les étourneaux (exemple à gauche) sont probablement impliqués dans les collisions avec des avions au Findel, selon la centrale ornithologique de l'ASBL natur&ëmwelt. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'aéroport du Luxembourg se doit, comme tous les autres aéroports, de sécuriser le décollage et l'atterrissage des avions, notamment face aux risques de collision avec des oiseaux et d'aspiration dans les turboréacteurs, qui peuvent provoquer des accidents. En 2009, un A320 avait par exemple dû atterrir en urgence à New York (États-Unis) en 2009, suite à une collision avec une volée d'oies.

Au Findel, deux méthodes sont utilisées pour éloigner les oiseaux de la piste. «Nous utilisons un "scare crow", un effaroucheur acoustique qui imite les cris d'angoisse des oiseaux ou les cris de leurs adversaires naturels», explique Nico Ries, chef du service aérodrome au sein de l'administration de la navigation aérienne. Nous les effrayons aussi avec les klaxons de voitures. De plus, nous travaillons à la mise en place d'un système de détection automatique».

Des oiseaux avaient percuté un avion Luxair en juin

Mais le risque zéro n'existe pas puisque, selon Nico Ries, 12 à 15 collisions entre des avions et des oiseaux se produisent chaque année au Findel. «Ce sont de petits oiseaux», ajoute le chef du service aérodrome, qui n'est en revanche pas en mesure d'indiquer de quelle espèce il s'agit. Kelly Kieffer, membre de la centrale ornithologique au sein de l'ASBL natur&ëmwelt, pense que ces petits oiseaux pourraient être des étourneaux (17 à 22 cm de longueur), «qui apparaissent souvent en grand nombre» au Findel. En outre, «le faucon crécerelle (NDLR: 31 à 38 cm de longueur) est une espèce qui entre souvent en collision avec des avions au Luxembourg», ajoute-t-elle.

Les accidents entre un avion et des oiseaux se produisent aussi évidemment en vol. Un Boeing de la compagnie Luxair avait ainsi été victime d'un «péril aviaire» en juin dernier. L'accident a provoqué des retards sur plusieurs vols. Hors service, l'engin concerné avait par ailleurs dû être réparé au Findel. Il ne s'agit pas d'un problème extraordinaire, mais «plutôt dans la norme», avait alors rappelé le groupe.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Emy Lec le 23.08.2019 07:38 Report dénoncer ce commentaire

    ce sont les avions le problème... pas les oiseaux

  • Unicorn le 23.08.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut verbaliser ces fous du vol. Voler n'importe où sans même une licence de pilote, sans autorisation de décollage, de vol. En plus sans équipement radio, ni système de sécurité. Et ils mettent en danger des milliers de gens. Faut tous les mettre en cage, ces ornis (Sarcasme)

  • Darwin le 23.08.2019 07:45 Report dénoncer ce commentaire

    Les avions provoquent douze à quinze collisions par an. Les oiseaux sont chez eux à la base...

Les derniers commentaires

  • Paf le piaf le 23.08.2019 21:45 Report dénoncer ce commentaire

    Hélas les oiseaux n'ont pas d'autre moyen de locomotion, eux. Vous ne voudriez pas qu'ils sautillent sur leurs pattes tout de même ? Sinon faites appel à des rapaces, c'est pas ce qui manque. Des buses, des harpies, je crois même avoir aperçu des vautours, histoire de nettoyer le tout.

  • Caro le 23.08.2019 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est les avions qu’il faudrait effaroucher avec leurs bruits et leurs pollutions !!! Laissez les oiseaux tranquilles la nature leurs appartiennent

  • Angelo51 le 23.08.2019 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement que les oiseaux seront toujours là quand les avions ne seront plus qu’un lointain souvenir ou seront devenus tellement cher que la majorité ne pourra plus voyager.

  • Unicorn le 23.08.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut verbaliser ces fous du vol. Voler n'importe où sans même une licence de pilote, sans autorisation de décollage, de vol. En plus sans équipement radio, ni système de sécurité. Et ils mettent en danger des milliers de gens. Faut tous les mettre en cage, ces ornis (Sarcasme)

  • Peter le 23.08.2019 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    je me demande qui était là avant...les avions et son aéroport ou les oiseaux...?