Au Luxembourg

22 novembre 2017 18:43; Act: 23.11.2017 09:49 Print

Les policiers doivent aussi payer leurs amendes

LUXEMBOURG – Les policiers en service ne peuvent pas dépasser impunément les limitations de vitesse, comme l’a indiqué le ministre Étienne Schneider, mercredi.

storybild

Les amendes délivrées par les radars doivent aussi être payées par les policiers en service. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet

Le cliché a la vie dure. Non, les policiers qui roulent trop vite avec leur voiture de service devant les radars ne sont pas dispensés de payer l’amende. La seule exception concerne les situations d'urgence, lorsque les gyrophares et les sirènes sont allumées, a expliqué mercredi le ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider (LSAP), en réponse à une question du député Fernand Kartheiser (ADR).

«Le conducteur en service d’urgence ne paie pas l’amende et ne subit pas de poursuite judiciaire» s’il s’est correctement signalé, a détaillé le ministre. Le radar ne reconnaissant pas toujours le gyrophare, le conducteur incriminé doit parfois présenter les documents pour prouver sa situation.

Les autres véhicules étatiques reçoivent les amendes normalement. Les services doivent identifier le conducteur incriminé. Ce dernier «doit payer lui-même l’amende et en subir les éventuelles conséquences judiciaires», reprend Étienne Schneider. Selon lui, aucune mesure disciplinaire n’a jusqu’à présent été prononcée contre un policier en service. «Plusieurs ont déjà été flashés hors cas d’urgence, et ils doivent en principe payer l’amende». Aucune donnée chiffrée n’a été indiquée.

(jt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoPolice le 22.11.2017 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Faut voir pour le croire...

  • Luxo le 22.11.2017 19:04 Report dénoncer ce commentaire

    En principe ils doivent payer...

  • Expatlulu le 22.11.2017 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    et ils doivent en principe payer l'amende , en principe n'est pas la règle

Les derniers commentaires

  • dieux le 23.11.2017 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Respecté le code de la route est valable aussi pour le policiers.

  • la taupe le 23.11.2017 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Question à M. Schneider : et cela vaut également pour les voitures des Ministres?? Personnellement qu'on me prouve chiffres à l'appui qu'il y a moins d'accidents sur la ligne droite entre Dippach et le rond-point du city Concorde.... ce radar est juste là pour rentrer des sous dans les caisses....

  • Marc le 23.11.2017 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Par contre, ils ne subiront jamais un alcotest ou un test canabique. C'est pour cette raison qu'il y'a quelques années j'ai été contrôlé par un policier qui sentait l'alcool et qui m'a fait passer comble de l'ironie un alcotest (qui était négatif pour moi). J'étais jeune à l'époque, je n'ai rien osé dire. Aujourd'hui je ferais les choses différement !

  • bleu métal le 23.11.2017 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai un lointain souvenir de mes études de sociologie, une théorie expliquait que si un membre ou une partie du groupe ont un quelconque avantage, l'autre partie du groupe fera tout pour que la première perde son avantage quitte à en patir elle même.

  • Me Lesbouts le 23.11.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que je préfère, c'est le petit coup de gyrophare juste avant un rond-point bondé et puis hop on l'éteint juste après, une fois le bouchon passé.

    • The cop le 23.11.2017 10:44 Report dénoncer ce commentaire

      ça à part être policier on ne peut pas le prouver. Laissons faire le travail à la police comme il se doit.

    • Roudeleiw le 23.11.2017 14:10 Report dénoncer ce commentaire

      Je préfère qu'ils soient à patrouiller dans les rues que bloqués dans les bouchons