Au Luxembourg

03 janvier 2019 13:11; Act: 03.01.2019 14:17 Print

Les pompiers manquent de volontaires

LUXEMBOURG - Les pompiers du Grand-Duché font face à des carences en effectifs. Ce qui n'a pas entraîné d'incident depuis la naissance du CGDIS, selon la ministre de l'Intérieur.

storybild

Les pompiers du pays manquent de bras.

Sur ce sujet
Une faute?

Les services d'incendie et secours du Luxembourg manquent de personnel en de nombreux endroits. C'est l'une des raisons pour lesquelles le Centre grand-ducal d'incendie et secours (CGDIS), qui chapeaute tous les services du pays, a été lancé à la mi-2018. Cependant, selon la ministre LSAP de l'Intérieur, Taina Bofferding, les services de secours ont depuis lors, été en mesure de gérer efficacement toutes les missions signalées au numéro d'urgence 112. «Dans d'autres pays, où les services de secours sont basés sur des volontaires, comme chez nos voisins allemands, les effectifs sont également limités», explique la ministre.

Afin de veiller à ce que la pénurie de personnel ne devienne pas un problème grave au Luxembourg, la direction des services d'urgence contrôle régulièrement les équipes présentes dans chaque service au moyen d'une carte électronique. «S'il y a un goulot d'étranglement, le soucis peut être réglé rapidement et des renforts peuvent être demandés», souligne Taina Bofferding. En outre, une plate-forme a été mise en place pour permettre de fournir des services à court terme. D'autres mesures visent à améliorer les effectifs des services de secours pour les années à venir.

Depuis sa création le 1er juillet dernier, le CGDIS a reçu 138 candidatures de personnes souhaitant rejoindre les pompiers. 30 d'entre eux ont déjà été actifs dans le service d'incendie de la jeunesse. L'administration des secours étant contrôlée de manière décentralisée par les associations locales avant cette date, il n'existe aucune statistique similaire pour les années précédentes. La création du CGDIS permettra toutefois de suivre l'évolution des effectifs de près à l'avenir.

(sw/L'essentiel)