Au Luxembourg

08 mai 2018 15:35; Act: 08.05.2018 17:25 Print

Les profs «pires que les élèves» en informatique?

LUXEMBOURG - Le Parlement des jeunes tire la sonnette d'alarme sur le niveau des professeurs en informatique. Un constat nuancé par le ministre Claude Meisch.

storybild

Le niveau des lycéens en informatique serait supérieur à celui de certains de leurs professeurs. (photo: Editpress/Ifinzi)

op Däitsch
Sur ce sujet

Informatique, numérique, nouvelles technologies. Chacun s'accorde à dire que ces domaines constituent un des enjeux majeurs de formation et d'éducation dans les décennies à venir. Problème, les élèves doutent sérieusement du niveau de compétence de leurs premiers formateurs, à savoir les professeurs.

«Leur niveau d'informatique est souvent pire que celui de leurs élèves. Il ne dépasse pas les connaissances de base des logiciels de traitement de texte», écrit le Parlement des jeunes, dans sa résolution du mois de février.

«Une solide formation de base», dit le ministre

Un constat alarmant que le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, observe avec prudence, soulignant qu'il n'existe pas d'études approfondies sur le sujet. «Il faut éviter de généraliser sur base de cas isolés», souligne le ministre, qui rappelle par ailleurs «la solide formation de base des enseignants», mais également les connaissances acquises au cours de leur carrière.

Les formations dans le domaine des TICE représentent ainsi 14,5% des 40 844 inscriptions à l'Institut de formation de l'Éducation nationale (IFEN) en 2017/2018. C'est un peu plus que l'année précédente (13,8%). Des chiffres qui, selon le ministre, démontrent «l'engagement des équipes pédagogiques» dans ce domaine.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 08.05.2018 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas stigmatiser les professeurs mais les aider à se former, et pour le salaire qu'on leur paie chaque mois, c'est évident qu'on ne va pas leur laisser le choix, maintenant au travail les professeurs !!!

  • Blabla le 08.05.2018 16:57 Report dénoncer ce commentaire

    Un prof d'informatique a étudié la programmation et non le traitement de texte! Suis persuadé qu'un Bill Gates, un Steve Jobs ou un Zuckerberg ne savent pas utiliser convenablement un traitement de texte. Evitez de confondre! Et un prof d'informatique ne connaît pas le fonctionnement des millions de programmes / applications qui existent!

  • maxime le 08.05.2018 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas un problème qui affecte uniquement le sytème scolaire luxembourgeois, mais également dans les écoles européennes, malhereusement. On vous assigne des profs de gym qui donnent des cours d'informatique ou de math (pour prendre des heures de salaires en plus, bien sûr), alors que leur connaissances sont très basiques, et perdent enormèment de temps lorsqu'il y a un petit imprévu informatique... C'est tout dire!

Les derniers commentaires

  • Lecteur le 27.07.2018 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le prof d’info idéal : Un gamer PC. Il connaît sa machine, de l’anatomie du hardware aux recoins du système d’exploitation et des logiciels, parce qu’il a l’habitude de la booster, de la bidouiller et de résoudre les problèmes de fonctionnement, s’armer contre les malwares, etc.

  • patience le 09.05.2018 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Papy... les jeunes apprennent aux vieux et les vieux apprennent aux jeunes ! Finit le temps où les vieux s imaginent tout savoir et que les jeunes sont des cretins ! La roue tourne grâce à l éducation technologique.

  • PAPY FAIT DE LA RESISTANCE le 09.05.2018 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    La jeunesse croit savoir tout faire. Qu'ils prennent encore plus de cours de savoir vivre, ou en orthographe, et pourquoi pas encore un service militaire.

  • @RamBo le 09.05.2018 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le sujet...?

  • Mimile le 09.05.2018 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    On parle probablement ici de quelques professeurs de français, d'histoire, d'éducation physique... qui ont du mal avec certains outils informatiques en classe. Rien d'étonnant à cela, on ne peut pas être doué dans toutes les branches. Dans n'importe quelle grande entreprise, on trouve des employés qui ont du mal avec les ordinateurs, cela n'en fait pas incompétents. Il suffit que Microsoft lance une nouvelle version d'Office pour qu'on passe son temps à chercher où est passé un menu particulier.