Au Luxembourg

31 octobre 2018 06:59; Act: 31.10.2018 10:10 Print

Les recettes des radars ont été stables en 2017

LUXEMBOURG - Les radars fixes et mobiles ont permis à l'État de récolter plus de 12,5 millions d'euros en 2017, soit une somme légèrement supérieure par rapport à 2016.

storybild

Les radars automatiques fonctionnent depuis deux ans au Luxembourg.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les radars fixes et mobiles ont rapporté 12 525 080 euros en 2017, selon les chiffres communiqués par la police. Soit un chiffre légèrement supérieur par rapport à 2016 (12 502 174), en sachant qu'il y avait 21 radars fixes en 2017, contre 20 l'année précédente. Pour rappel, il existe aujourd'hui 24 radars fixes au Luxembourg, en plus des cinq contrôles mobiles réalisés chaque jour.

À noter qu'en 2017, il y a eu moins de contraventions graves qu'en 2016. Ainsi 7 451 amendes de 145 euros (accompagnées de retrait de deux points sur le permis de conduire) ont été enregistrées cette année-là, contre 9 633 en 2016. En revanche, les amendes de 49 euros (contraventions simples) ont été supérieures en 2017 par rapport à l'année précédente (233 565 contre 226 661). En outre, sur les 241 016 contraventions dressées en 2017, 138 000 concernaient des plaques d'immatriculation luxembourgeoises, soit un ratio de 57,3%.

Les recettes des radars permettent-ils à l'État d'enregistrer un certain profit? Interrogé, le ministère des Infrastructures renvoie vers la police, qui explique que «les recettes vont dans le budget de l'État. Une recette n'est en principe pas affectée à une dépense particulière au Luxembourg». Pour rappel, si les vingt radars fixes mis en service le 16 mars 2016 avaient rapporté 12,5 millions d'euros à l'État, ceux-ci avaient coûté encore plus cher, en l'occurrence 13,2 millions d'euros.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LuxThill le 31.10.2018 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    C'est tout de même bizarre. On prétend que les radars sont là soit disant "pour notre sécurité", mais à chaque fois qu'on en parle, on ne parle que d’argent rapporté, mais nullement de la diminution des accidents. Ah, ces sacrés politiciens, ils ont vraiment l'art de nous manipuler... Bravo!

  • Danton le 31.10.2018 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Quel scandale ! Les morts s accumulent. L État engrange un fric honteux sur le dos des morts et des blessés. Et sur le dos des conducteurs prudents. Car limiter la vitesse, ce n est toute la prudence. Pas du tout. Aucune vraie mesure de sécurité routière n est prise : apprendre aux gens à condiure. Comprendre ses limites. Tout simplement.

  • Luxo le 31.10.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Le prix des PV n'est pas dissuasif, ni équitable car il pénalise ceux qui ont les plus faibles revenus, alors que pour d'autre ce n'est qu'un pourboire! Dans un pays avec un salaire minimum de 2000 € alors que d'autres gagnent 5 fois plus il faut que les PV soient proportionnel aux revenus des contrevenants ou à la valeur de la voiture. Soit 49 € pour une twingo de 10 000 € et 490 € pour une BMW de 100 000€

Les derniers commentaires

  • madmed le 01.11.2018 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est impossible de toujours respecter les vitesses c'est humain de faire des erreurs. on ne veut pas se brûler en cuisinent et ça nous arrive. on ne veut pas se blesser en travaillant dans la maison et ça nous arrive. ces radars ne sont pas faits pour les excès de grande vitesse mais juste pour ramener de l'argent à l'état sur les petits écarts de 3km...réveillez vous c'est juste une taxe pour remplir les poches de l'état.

  • JDCJDR le 31.10.2018 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a que les mauvais conducteurs qui se plaignent des radars...

  • Unicorn le 31.10.2018 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà tout le Luxembourg inflationniste: on crée une recette et déjà on en gaspille davantage. Et cette année, elles seront gaspillées comment, M.Bausch? Par 24 autres radars? Comme je dis, inflationniste.

  • Atchoum le 31.10.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    "Pour rappel, si les vingt radars fixes mis en service le 16 mars 2016 avaient rapporté 12,5 millions d'euros à l'État, ceux-ci avaient coûté encore plus cher, en l'occurrence 13,2 millions d'euros." Investissement rentabilisé en un an, c'est sympa !

  • Justme le 31.10.2018 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas un centime pour ma part