Au Luxembourg

02 mai 2018 15:13; Act: 02.05.2018 15:43 Print

Les recettes fiscales toujours plus élevées

LUXEMBOURG – Malgré la réforme fiscale, l’État a vu ses recettes progresser nettement en 2017, selon le Statec. Et la tendance reste optimiste pour l’année en cours.

storybild

Sur les trois premiers mois de l'année, l'État a encaissé quatre milliards d'euros. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet

Les finances de l’État luxembourgeois se portent bien, du moins concernant la partie recette. Selon une étude du Statec, les rentrées de l’État ont progressé de 5,3% en 2017, par rapport à l’année précédente. La réforme fiscale, globalement favorable aux contribuables, n’a donc pas plombé les finances publiques.

La réforme, effective au 1er janvier 2017, «concernait essentiellement l’impôt payé par les ménages», rappelle Cathy Schmit, analyste sur la conjoncture au Statec, contactée par L’essentiel. Or, ces impôts, qui restent la première contribution au budget de l’État, n’ont progressé que de 2,3% l’an dernier, beaucoup moins que d’habitude. Ce sont les autres taxes (TVA, impôts sur les sociétés, accises sur le tabac et les produits pétroliers…) qui ont assuré la majeure partie de la progression.

Pour cette année, les recettes s’annoncent correctes. Elles se sont établies au total à quatre milliards d’euros au premier trimestre, soit une progression de 7% sur un an. Mais sur l’ensemble de l’année, la hausse devrait se porter à «seulement» 4,9%, selon les dernières prévisions du Statec. En cause, «un encaissement massif d’arriérés d’impôts sur les sociétés» fin 2017, qui devrait logiquement tirer la comparaison annuelle vers le bas.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Veritas le 02.05.2018 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant. Après avoir instauré un impôt de crise, un impôt solidarité, augmenté la TVA de 2 % et le taux superréduit de 3 à 17%, ce serait le comble si l'Etat encaissait moins.

  • NialaV le 02.05.2018 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il est donc temps de réduire l’impot sur les revenus.

  • Inconnu le 02.05.2018 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    Optimiste !!! pour qui ? pas le contribuable en tout cas...

Les derniers commentaires

  • Théophile tarton le 03.05.2018 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    NORMAL quand l'administration fiscales augmente les avances de plus de 11% sans justification en plus sois disant les impôts baisses vraiment étrange

  • Celib le 03.05.2018 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Cool, du coup ce serait bien de réduire l'imposition des célibataires qui se font saigner chaque mois !

  • Nicole Erhesmann le 03.05.2018 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ça ne sent pas bon tout ça, ils vont encore trouver le moyen d'augmenter les emplois fictifs de la fonction publique!

  • taz red le 03.05.2018 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou ok alors une baisse de l'impot sur les salaires c'est pour quand.

  • A méditer le 03.05.2018 02:58 Report dénoncer ce commentaire

    A ceux qui critiquent ceux qui touchent le RMG, je me présente, je touche cet RMG après presque 30 ans de travail honnête. Non seulement je devrai rembourser cet argent, mais en plus impossible de vivre avec 1.300 euros. Arrêtez d'accuser les personnes licenciées de profiteurs, vous vous trompez de cible. Bien sûr, je compte retravailler, c'est mon seul désir.

    • Marre des impôts et des assistés.... le 03.05.2018 08:44 Report dénoncer ce commentaire

      @mediter: je ne vous envie pas ni ne vous visais monsieur. Je sais que ces conditions de vie sont difficiles. Je vise plutôt une fonction publique trop peuplée, trop payee et sans objectifs se résultat ni réelle utilité pour certains... il est la le problème de l'état luxembourgeois... mais comme il s'agit de la majorité électorale...

    • isidore laplumaire le 03.05.2018 11:33 Report dénoncer ce commentaire

      baisse des revenus des fonctionnaires augmenter les revenus minimum pourquoi pas et pas plus de 20% d'agent de l’État dans les chambres parlementaires.....oui démocratie...... jamais ils voudraient cela