Au Luxembourg

17 juin 2021 14:50; Act: 18.06.2021 09:22 Print

Les restes d'un très vieil animal découverts

LUXEMBOURG - Une équipe de paléontologues a ramassé ce jeudi plus de 50 fragments d'un reptile marin, qui vivait au Grand-Duché il y a... 180 millions d'années.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La trouvaille est «exceptionnelle» aux yeux de Ben Thuy. Le paléontologue du Musée national d'histoire naturelle a mené ce jeudi une fouille dans le quartier de la Cloche d'Or à Luxembourg, rue Emile Bian, au niveau d'un ruisseau. Lui et son équipe ont ramassé plus de 50 fragments d'os fossilisés d'un temnodontosaure. Ce reptile marin de 7 mètres de long vivait au Grand-Duché il y a... 180 millions d'années, dans la période Jurassique.

«À cette époque-là, peu de vertébrés existaient, souligne Ben Thuy. Nous avons trouvé les restes d'un deuxième temnodontosaure datant de cette période Jurassique, après ceux d'un autre spécimen trouvés en Allemagne dans les années 1940».

Ce reptile ressemblait à des orques ou à des requins. Il s'agissait à l'époque du plus grand prédateur marin. Dans le détail, ce sont surtout des fragments de côtes qui ont été trouvés, ainsi que des fragments au niveau du tronc et du crâne. Le squelette a probablement été éparpillé dans les fonds marins.

Une exposition au musée?

Mais comment cette découverte a-t-elle été rendue possible? «Il y a quelques semaines, un de nos collaborateurs est tombé par hasard sur de minuscules fragments d'os par terre, en se promenant au niveau du ruisseau, raconte Ben Thuy. À partir de là, il était très probable de trouver d'autres fragments en creusant». Le paléontologue a alors demandé à la société Grosfeld, propriétaire du terrain, l'autorisation pour organiser une fouille sur une journée, avec succès.

L'enjeu désormais est de valoriser cette découverte scientifique. «Nous allons désormais ramener les fragments au musée pour les nettoyer à fond, explique Ben Thuy. Puis nous allons les étudier pour vérifier que nous ne nous sommes pas trompés. Si ce n'est pas le cas, nous pourrons publier un article dans une publication scientifique». Et pour les résidents qui voudront voir les fragments de leurs propres yeux? Le paléontologue indique qu'une exposition temporaire sera peut-être organisée au Musée national d'histoire naturelle.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Palamunitan le 17.06.2021 14:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh… l‘ascendant de Bettel & Co…

  • pralin le 17.06.2021 15:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y’a des millions d’années, le Luxembourg n’existait pas , comme dans beaucoup de pays , c’était la mer. La nature , la vie suit son chemin , c’est impressionnant.

  • Mimi le 17.06.2021 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super découverte !J’espère qu’on pourra le contempler au Musée des sciences.

Les derniers commentaires

  • Cromagnon le 18.06.2021 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    l y a 180 millions d'années , le lux n'existait pas encore.

  • sam mamuze le 18.06.2021 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le terrain valait pas un clou à l’époque.

  • kock le 17.06.2021 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avant ici dans le pays était de l'eau de l'océan, moi je suis chauffeur terrassement et quand ont fait des gros terrassement ont trouve des fossiles des animaux près histoire

    • copain de kock le 17.06.2021 19:26 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, et on les détruit vite, pour que les scientifiques n'en sachent rien, car sinon ils stoppent le chantier.

  • gazeleau le 17.06.2021 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Rappellez-vous que si vous trouver de tels ossements, l'objet est tout autant important que sa localisation et son environnement pour les chercheurs. Ne le déplacez pas! ne cherchez pas vous-même d'autres morceaux! Les chercheurs trouvent beaucoup de renseignements lors des fouilles pour comprendre la vie de l'animal fossilisé.

    • blablabla le 17.06.2021 19:34 Report dénoncer ce commentaire

      oui chef

    • @gazeleau le 18.06.2021 11:54 Report dénoncer ce commentaire

      oui enfin si tu trouve ca dans ton jardin, vaut mieux ne rien dire. C'est se chercher des ennuis...

  • Quelle chaleur le 17.06.2021 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    C'est super tout ça... Mais je ne pense qu'à une chose : Le Luxembourg avec la mer :')