Salon au Luxembourg

05 octobre 2017 09:00; Act: 05.10.2017 11:47 Print

Les robots futurs acteurs-​​clés dans la construction

BETTEMBOURG - Les nouvelles technologies de la construction sont à découvrir à l’IFSB.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le salon dédié au «chantier du futur», ouvert au public jeudi et vendredi à l’IFSB à Bettembourg, est l’occasion de découvrir les nouvelles technologies présentées par les acteurs de la construction. Entre les ceintures de sécurité connectées, les systèmes antichute ou encore d’anticollision pour engins, on trouve l’une des stars de l’événement, bien dans l’air du temps, le drone.

Celui de TOPCON «permet d’établir un mesurage d’un site de plusieurs hectares en quelques minutes, contre plusieurs jours à pied. Un investissement de 30 000 euros rentabilisé sur un an», vante Bruno Van Belle, account manager. Plus impressionnant, le prototype développé par RC-TakeOff et l’Université catholique de Louvain transporte des blocs de béton ou des infrastructures en bois d’une vingtaine de kilos, et les assemble, pour construire des ouvrages. D’ici les prochaines années, l’engin, qui actuellement nécessite un pilote, pourrait devenir autonome.

«L’avenir qu’on peut imaginer, c’est une combinaison de robots volants, roulants, grimpants, qui assureraient les constructions», entrevoit Pierre Latteur, professeur à l’UCL.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lino le 05.10.2017 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème ce n'est pas les robots ou le chomage, c'est la démographie.

  • Securité Boy le 05.10.2017 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'en pense l'ITM...niveau sécurité, ça n'a pas l'air top!

  • Oubibik le 05.10.2017 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok faut arréter de déconner. Ok y à assez de chomeurs.

Les derniers commentaires

  • NDYE le 05.10.2017 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    C'est ça le futur, un gars qui travaille et 8 qui regardent (en fait qui ne regardent même pas) !

  • Eric le 05.10.2017 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    ça n'a aucune raison de créer du chômage si c'est bien utilisé ! ça améliore la sécurité, le confort des employés, la conception peut être plus travaillé. enfin une fois le "programme" bien au point il n'y a plus d'erreurs. La machine connait les règles mais ne peut pas réfléchir, donc pas se tromper contrairement à l'humain. Les emplois sont déplacés, mais en plus les machines créent de la richesse ! Regardez le confort, et les loisirs que nous avons aujourd'hui, comparez à 50 ou 100 ans plus tôt. Je ne reviendrai pour rien au monde à la vie des années 1950 ou avant...

  • Oubibik le 05.10.2017 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok faut arréter de déconner. Ok y à assez de chomeurs.

  • Lino le 05.10.2017 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème ce n'est pas les robots ou le chomage, c'est la démographie.

  • Securité Boy le 05.10.2017 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'en pense l'ITM...niveau sécurité, ça n'a pas l'air top!