CGDIS au Luxembourg

27 juillet 2021 16:51; Act: 27.07.2021 17:04 Print

«Les secouristes incarnent la solidarité»

LUXEMBOURG- Entre plusieurs averses orageuses, la ministre de l’Intérieur est partie à la rencontre des secouristes du pays. Pour les féliciter et les encourager.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sandweiler, Lintgen ou encore Mersch, ce mardi, et dès ce mercredi, Ettelbruck, Grosbous, Grevels et Redange. Pendant deux après-midi, Taina Bofferding, la ministre LSAP de l’Intérieur, multiplie les visites dans les centres d’intervention du Corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS). Avec un objectif: échanger directement avec le personnel du CGDIS pour évoquer leur engagement, leurs attentes et les défis du futur.

«C’est un honneur de l’accueillir ici chez nous pour lui montrer comment on travaille, souligne François Christnach, capitaine et chef du CIS à Sandweiler. C’est une forme de reconnaissance pour notre travail. Sans rivière proche, Sandweiler a eu la chance d’être épargné et des inondations, mais on a été apporter notre soutien dans d’autres parties du pays, en distribuant notamment 800 sacs de sable. Il y a toujours moyen de s’améliorer, mais globalement, pour notre service, tout se passe bien! Ici à Sandweiler, nos missions principales concernent des accidents de la circulation, car nous sommes proches de grands axes routiers».

Entre deux averses orageuses, Taina Bofferding a donc débuté son périple ce mardi, au CIS de Sandweiler et nous l’avons suivi jusqu’à Lintgen où elle a visité le CIS et le Centre de soutien logistique. «Pour moi, c’est très important de rencontrer les volontaires qui s’engagent chaque jour pour tous nos concitoyens, afin de garder un lien avec le terrain, confie-t-elle. Après la pandémie de Covid ou encore la récente réforme du CGDIS, c’est intéressant d’avoir un retour direct avec eux. Je suis également très contente de voir autant de jeunes s’engager dans ce type de mission». La ministre souhaite que cette mobilisation perdure, prenant l'exemple des récentes inondations. «Les secours jouent un rôle très important dans la solidarité qui unit toute notre société», souligne-t-elle.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • scandal le 28.07.2021 05:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Viols,violences,agressions sexuelles ,incestuel, angoisse feminicide,infanticide,tentative homicide ,racisme,culture du silence: une évidence le calvaire subi pendant des décennies depuis des générations au Luxembourg par des enfants des femmes . Pompiers et policiers lorsque vous retrouver un enfant/femme inconsciente blessée ne croyez jamais l homme sur les lieux, faites une enquête une fois la victime rétablie , interrogez la Et sceller l arme ou objet pour les empreintes si plainte.

  • sais pas pourquoi le 28.07.2021 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois la ministre, je peux pas m'empêcher de penser à "Martine va à la plage"...

  • le canard enchaîné le 27.07.2021 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Danny tout a fait d'accord avec vous le pire suite a un léger accident de bus les pompiers viennent avec le gros camion 5 personnes sont emmenés au chl avec jusque la tout va bien et ensuite chacun reçoit une facture séparée alors quil ny a eu qun seul transport....bizarre......

Les derniers commentaires

  • luxo le 28.07.2021 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les bénévoles qui incarnent la solidarité ! L’uniforme représente les privilèges … si l’état était solidaire des victimes, elles ne recevaient pas de facture suite à l’intervention des secours. C’est un service public qui doit être gratuit.

  • sais pas pourquoi le 28.07.2021 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois la ministre, je peux pas m'empêcher de penser à "Martine va à la plage"...

  • wouregtdeetwéi le 28.07.2021 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Danny Toi tu n’as rien compris. Reste chez toi et stp ne parle pas sans savoir mes oreilles saignent !

  • veritis le 28.07.2021 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la solidarité ? lol essayez donc de rentrer dans ce club très fermé!

  • scandal le 28.07.2021 05:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauver les vies des victimes , c est aussi ne pas cacher les vérités