Au Luxembourg

28 février 2020 17:52; Act: 28.02.2020 17:52 Print

Les secours peuvent-​​ils être plus rapides?

LUXEMBOURG - Le temps d'intervention des services de secours s'est amélioré depuis la réforme. Mais des progrès peuvent encore être réalisés.

storybild

Le temps d'intervention est en moyenne, aujourd'hui, de 14 minutes. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Comment améliorer le temps d'intervention des secours? C'est l'une des questions qui a été abordée à l'occasion de la présentation du bilan intermédiaire sur la réorganisation des services de secours, vendredi. Mis en place depuis 2018, le CGDIS (Corps grand-ducal d'incendie et de secours) a notamment permis «d'avoir une structure unique» a rappelé la ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding (LSAP), mais également de rendre les interventions plus efficaces.

Il y a dix ans, le comité d'expert chargé de travailler sur le futur cadre législatif préconisait un temps d'intervention de 15 minutes. «Nous sommes aujourd’hui à 14 minutes, mieux que l'objectif fixé», se félicite Paul Schroeder, directeur général du CGDIS.

«Le système pourrait être encore plus rapide»

Deux évolutions majeures ont facilité cela. La fusion des services de secours a permis aux pompiers de se déplacer sur des urgences vitales, et donc de prodiguer les premiers soins avant l'arrivée du SAMU. Fondamental lors d'un malaise cardiaque par exemple, où chaque minute compte.

Autre changement, la professionnalisation des ambulanciers a beaucoup aidé. Ces derniers sont plus souvent en caserne que d'astreinte. Là aussi, tout est question de temps d'intervention. En caserne, l'ambulance doit être sortie dans les deux minutes, alors qu'une personne d'astreinte a besoin de plus de temps pour se mettre en route.

Des progrès réels, qui demandent à être poursuivis. «Le système pourrait être encore plus rapide», espère la ministre, Taina Bofferding. Pour y arriver, les services de secours souhaitent améliorer «le traitement de l'alerte»: «Il y a encore de la marge au moment de l'appel d'urgence», indique Paul Schroeder, qui va travailler sur le sujet avec ses équipes.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cerise le 28.02.2020 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfois et souvent 30 minutes trop long

  • Nico le 29.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est du grand n’importe quoi !!!! Il faut compter minimum 35 minutes avec une urgence vitale à gérer..... A Bertrange !!! J’ose pas imaginer dans le fin fond au Nord ou au Sud ..

  • Marco le 28.02.2020 18:25 Report dénoncer ce commentaire

    Si les automobilistes laissent une "Rettungsgasse", alors là, oui !

Les derniers commentaires

  • Le trop souvent censuré! le 29.02.2020 23:03 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai assisté a un accident coin Avenue de la Porte Neuve/Rue des Bains, un bléssé grave. J'appelle les secourd de suite. L'ambulance est arrivée... 25 minutes plus tard!

  • Nico le 29.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est du grand n’importe quoi !!!! Il faut compter minimum 35 minutes avec une urgence vitale à gérer..... A Bertrange !!! J’ose pas imaginer dans le fin fond au Nord ou au Sud ..

  • On fait joujou avec le gyrophare... le 29.02.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    S'ils commençaient par ne plus emprunter les rues du centre ville aux heures de pointes juste pour jouer de la sirène mais emprunter les axes périphériques ou il y a de la place pour passer, ca irait mieux...

  • le canard enchaîné le 29.02.2020 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le chauffeur a appelé les secours police et pompiers sont venus... mais juste pour une personne après 30 minutes d'attente.... javais aussi demandé au chauffeur et la police sur place plus pompiers d'aller au chl de garde ce jour la pour examens douleurs dans la poitrine suite au choc ....Sms pour dechaine toi pou information.. cest a la police et chauffeur dappeler les secours questions d'assurance pas a moi Benoît

  • nepu le 29.02.2020 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est normal ... Même en intervention nous sommes tenus de respecter le code de la route au maximum. Emprunter une route à contre sens, veux dire aussi être responsable à 100% lors d’un accident qui ne servira par ailleurs pas à la personne (ou le bien) en détresse.