Coronavirus au Luxembourg

09 juillet 2020 07:00; Act: 09.07.2020 18:30 Print

Les soignants «désespérés si ça recommence»

LUXEMBOURG - La récente hausse des cas de coronavirus n'est pas vue d'un très bon œil par le corps médical, qui se tient prêt, malgré la fatigue.

storybild

Alors que le nombre de cas augmente à nouveau au Grand-Duché, les hôpitaux se tiennent prêts pour une éventuelle reprise. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

«S'il y a une deuxième vague, on espère qu'elle ne sera pas aussi importante» alerte le Dr Goergen, directrice médicale du Centre hospitalier du Luxembourg. Le CHL, comme les autres hôpitaux du Grand-Duché, craint l'arrivée d'une nouvelle vague de l'épidémie et ne voit pas d'un très bon œil cette recrudescence des cas. «Tous le monde est très déçu du non-respect des mesures par certaines personnes, explique la directrice, alors que tant d'efforts ont été faits pour lutter contre cette épidémie».

«On s'attendait à une remontée du nombre de cas au moment des vacances, déplore le Dr Meyer, responsable de la cellule de crise au Centre hospitalier Émile-Mayrisch (CHEM). Les gens sortent et se rassemblent en nombre, ils sont inconscients».

Fatigue

Ces quatre derniers mois ont été très intenses et stressants pour les soignants. «Ils ont été soulagés quand le nombre de cas a diminué, confie le Dr Goergen. On sent une grosse fatigue chez eux et beaucoup de désespoir si ça recommence, mais on va les remotiver!».

Lundi, les hôpitaux luxembourgeois se sont réunis avec le ministère de la Santé pour faire un état des lieux des places disponibles en cas de forte hausse des contaminations. «Les structures d'accueil des patients infectés sont toujours là, rassure le directeur général du CHEM, Reimer Hanjörg. Si une deuxième vague arrive, on sera beaucoup mieux préparés». «On n'est pas expert, personne ne l'est, ajoute le Dr Meyer, mais on sait à quel moment on a bien fait les choses et ce qu'on ne doit plus faire».

(Marine Meunier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mila le 09.07.2020 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes qui se foutent des règles devraient être tenus pour responsables pénalement en cas de contamination à d’autres et d’assumer les frais de maladie. On dirait des demeurés! Les uns font attention et des autres tout le contraire. Des égoïstes égocentriques qui ne supportent pas la moindre contrainte.

  • Inconnue le 09.07.2020 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On dirait que les gens ont oublié ce qui s'est passé. Je passe mes journées à dire aux clients de porter leurs masques quand ils bougent dans leurs tables... Les réponses : oui mais je vais juste aux toilettes ou je vais chercher à boire. NON c'est obligatoire quand vous vous déplacez c'est tout

  • Oui le 09.07.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gens sont des hypocrites, tous à publier des statuts touchants pour les soignants sur les réseaux sociaux et à applaudir sur les balcons dans un intérêt finalement purement égocentrique, puis c’est trop dur et éprouvant de porter un masque. Quels personnages...

Les derniers commentaires

  • Quidam le 09.07.2020 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    La dernière fois que j'ai bu une boisson dans un café-restaurant, j'ai glissé une paille sous mon masque. Ça marche très bien...

  • capitaliste pour les riches le 09.07.2020 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Opinion : voir des morts fait partie du job malheureusement c est tout le temps qu on voit des personnes partir ( surtout durant les grippes saisonnières ) . Et sincèrement on préfère avoir des tenues protectrices que rien et risquer nos vies . Pensé aux caissières et autres ..

  • capitaliste pour les riches le 09.07.2020 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Opinion on s en fou de la prime , on veut plus de personnel et de la sécurité

  • capitaliste pour les riches le 09.07.2020 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mimi : les patrons des soignants devraient surtout protéger leurs soignants être conformes avec le matériel de travail pour la sécurité . Assurer l hygiène et embaucher du personnel car manque d effectifs ( Centre personnes âgées)

  • mimi le 09.07.2020 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les soignants devraient être récompensés.C est eux qui subissent dû à l’égocentrisme et non respect des gestes barrières par des gens inconscient.Déplorable.