Santé au Luxembourg

19 octobre 2021 07:59; Act: 19.10.2021 08:07 Print

Les syndicats prônent le dialogue sur le CovidCheck

LUXEMBOURG – Après avoir lancé un ultimatum au gouvernement sur le CovidCheck en entreprise, les syndicalistes appellent à négocier.

storybild

Les entreprises pourront s'adapter, en modifiant par exemple les missions des non-vaccinés. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Après les mots forts vient le temps de l’apaisement. Au lendemain d’un «ultimatum au gouvernement» lancé via un communiqué commun dimanche à propos du CovidCheck en entreprise, les syndicalistes appelaient au dialogue lundi. «Nous avons été consultés trop tardivement jusqu’à présent. Nous avons besoin de réponses à des questions sur l’application de la mesure», a lancé Nora Back, présidente de l’OGBL, peu après le vote de la loi. Sur le fond, elle estime que «les droits des travailleurs sont piétinés», tout en affirmant qu’il reste «encore des ouvertures» pour améliorer les choses.

Patrick Dury, président du LCGB, veut «regarder comment la situation évolue» d’ici le 1er novembre, jour de l’entrée en vigueur de la mesure. «Il faut que l’on connaisse les détails. Les tests seront-ils effectués sur le temps de travail? Qui prendra en charge les coûts? Pour l’instant, c’est le flou artistique». Il regrette surtout «que l’on crée des tensions dans la société, avec un clivage entre les vaccinés et les non-vaccinés». «Nous avons jusqu’au 31 octobre pour dire ce qui ne va pas», renchérit Romain Wolff, président de la CGFP. Il prône «le dialogue social» et «suppose qu’il n’y a pas de risque de grève».

«J’ai du mal à comprendre la réaction des syndicats»

«Beaucoup de mesures nouvelles ont d’abord suscité des réactions négatives, avant d’être acceptées», rassure Mars Di Bartolomeo (LSAP), rapporteur du projet de loi. Tout en estimant que «les syndicats sont disposés à coopérer», il rappelle que «le CovidCheck en entreprise reste facultatif et qu’un dialogue est possible pour trouver des solutions pratiques dans chaque société». Josée Lorsché (Déi Gréng) se montre aussi conciliante: «Moi qui suis aussi membre de l’OGBL, je comprends les craintes, il ne faut pas créer de mur entre élus et syndicalistes». Cependant, la députée estime que «la situation fait que nous n’avons pas le choix pour avancer sur la vaccination».

Au sein de la majorité, Gilles Baum est plus perplexe. «J’ai du mal à comprendre la réaction des syndicats. Le régime CovidCheck doit s’étendre, dans le cadre maintenant d’un débat entre les patrons et les représentants des salariés», lance le député libéral. Selon lui, «ceux qui sont vaccinés ne veulent plus subir de restrictions avec les masques etc.».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • virinoh le 19.10.2021 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette mesure divise la population et crée un conflit social profond. Diviser pour mieux régner (divide et impera)

  • resident2 le 19.10.2021 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les syndicats font la marche arrière ils ont dit on va se battre et faire les recours et maintenant ils la ferment. Voila le vrai visage des syndicats ils ont aucun pouvoir et ne font que du bla bl poudre aux yeux! Defendez vous chacun ou alors ensemble sans syndicats!

  • julie le 19.10.2021 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vacciné je commence à trouver très suspect cette obligation même au travail, est enfin pour arriver à pucerons tout le monde et ainsi avoir un régime à la chinoise ? D autre part a l article précédent vous annoncer un « cluster » dans une maison de retraite et que sur 18 résidents 14 étaient vaccinés alors ça sert a quoi ? Sinon a nous introduire des produits dont on sait le contenu nocif

Les derniers commentaires

  • martin le 20.10.2021 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    imposer le covid check en entreprise conduira à des licenciements ou des démissions

    • Brick le 20.10.2021 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      Ben super, que les anti-tou assument

  • Ah chers syndicats.... le 19.10.2021 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que les syndicats sont payés par les ouvriers et employés pour être protégés, et soutenus par eux même!!!! Voilà.... quel soutient .... eh bein eh bein.... ça donne envie d'arrêter l'abonnement. Voilà ce que j'en pense !!!

    • Brick le 20.10.2021 15:37 Report dénoncer ce commentaire

      Merci les syndicats pour votre cohérence et vos efforts pour protéger les gen honnêtes

  • Aux ordres le 19.10.2021 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    « Le régime covid-check doit s’étendre ». Tout est dit. Ordre de l’UE, rien à voir avec la situation sanitaire.

    • Brick le 20.10.2021 15:38 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, oui, vous vous sachez la vraie véritude … pfff

  • Unicorn le 19.10.2021 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Pour les chômeurs, un moyen de s'en sortir avec le vaccin et remplacer les non-vaccinés licenciés, officiellement pour raison économique, ou mieux pour petite faute professionnelle, un stylo du bureau dans sa poche, une fiche de congé de maladie envoyé trop tard. Le refus de vaccin sera interprété comme une vexation, ils seront considérés des perturbateurs, et la majorité vacciné trouvera bien des témoignages pour peser sur l'accusé. Le harcèlement professionnel a de beaux jours devant lui. Criez à l'injustice, l'abus de droit, du libre choix, à la fin, il n'y a plus de revenus dur le compte..

  • Contre mon gré le 19.10.2021 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Aux quelques extrêmistes provax qui sévissent sur ce site, arrêtez de croire que vacciné = d'accord avec toutes les décisions du gouvernement. Il y a peut-être 75% de vaccinés au Luxembourg mais je ne pense pas que tous sont d'accord avec cette dérive autoritaire et discriminatoire. Donc cet argumentaire "une minorité empêche un retour à la vie normale de la majorité" ne tient pas. Je suis vacciné mais je suis contre toutes ces mesures. Le vent est en train de tourner. Je suis curieux de voir combien ferait la 3e dose...

    • @Contre mon gré le 19.10.2021 19:08 Report dénoncer ce commentaire

      Cela me fait plaisir de lire votre commentaire. Moi non vacciné, jamais je n’ai pensé ni voulu contrarier les vaccinés. (Ma principale motivation a été que les soins ont été interdits, cela m’a bcp choqué, et je me suis dit pas de soin pas de vaccin). Mais je ne veux pas de cette discrimination ni de toutes ces mesures. Même vacciné de force, je ne montrerais jamais un laisser-passer pour aller au resto et subir des contrôles policiers pour les gestes de la vie courante. Quant au retour à la vie normale, je sais qu’elle n’est pas dans leur programme, ce n’est pas à cause des uns ni des autres.

    • @ contre mon gré le 21.10.2021 00:09 Report dénoncer ce commentaire

      Tous à en croire ce qui se passe en Israël. Depuis 3 semaines annulation du pass sanitaire sauf si on prend la 3 ème dose