Polémique au Luxembourg

02 décembre 2019 17:56; Act: 03.12.2019 14:42 Print

Les syndicats craignent pour leur liberté

LUXEMBOURG – La CGFP et le SPFP ont exprimé lundi, leurs inquiétudes sur les libertés syndicales, après les déboires de l’un des leurs. Ils appellent le gouvernement à réagir.

storybild

Romain Wolff demande au ministre de la Défense de réagir. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Les syndicalistes dénoncent ni plus ni moins une «menace pour les libertés syndicales». La Confédération générale de la fonction publique (CGFP) et le Syndicat professionnel de la force publique (SPFP) ont appelé lundi, le gouvernement à réagir, lors d’une conférence de presse commune. Ils ont évoqué pêle-mêle des pressions, des tentatives d’intimidations voire des menaces.

Tout a débuté avec l’affaire autour de Christian Schleck, vice-président du SPFP et président du syndicat de l'Armée (Spal). Les syndicalistes reprochent à l'état-major de l’armée, en premier lieu de son chef Alain Duschène, d’avoir fait pression sur l’intéressé, en raison de son engagement syndical, et d’avoir obtenu sa mutation. La SPFP avait appelé à la démission de Duschène.

«Nous exigeons que M. Schleck revienne au poste qu’il occupait jusqu’à il y a quelques jours», martèle Romain Wolff, président de la CGFP. Pour lui, l’affaire va «au-delà d’un cas personnel, il s’agit d’une question essentielle, protégée par la constitution». Il appelle donc François Bausch (déi gréng), ministre de la Défense, à réagir pour «se porter en garant des libertés syndicales». Il en a profité pour dénoncer une «violation» de la Convention de Genève sur la question, ratifiée par le Luxembourg en 2001. Sollicité par L'essentiel, l'état-major de l'armée n'a pas souhaité commenter l'affaire.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vanessa Lamberger le 03.12.2019 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des syndicats au Luxembourg? Enfin je veux dire des vrais syndicats qui défendent les vrais travailleurs.

  • PaD le 03.12.2019 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande parfois si les syndicats ne s’intéressent pas plus au sort, à l’impunité et au bien-être des leurs plus que des travailleurs qu’ils représentent. Enfin je me demande ...

  • Mobil le 02.12.2019 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans les transports aussi de grandes modifications et des pratiques douteuses se font remarquer, particulièrement depuis 2014. Ça devient inquiétant !

Les derniers commentaires

  • vivepisa le 03.12.2019 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    dans l’éducation nationale aussi des pratiques douteuses se font remarquer, les parents sont sans aucune aide et laissé à la merci de la corporation ( mafia) de l’école. Si pas luxembourgeois, même pas la peine d'essayer de discuter avec eux

  • Remarque le 03.12.2019 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le changement de président à l'OGBL et à l'Aleba, il n'y avait qu'un seul candidat. C'est à se poser des questions aussi.

    • Stéphanie le 03.12.2019 16:34 Report dénoncer ce commentaire

      N vous posez pas de questions, personne ne veut plus travailler

  • Le Franc le 03.12.2019 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si on supprimait les syndicats ?

  • Vanessa Lamberger le 03.12.2019 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des syndicats au Luxembourg? Enfin je veux dire des vrais syndicats qui défendent les vrais travailleurs.

    • Luxo le 03.12.2019 10:05 Report dénoncer ce commentaire

      Celui des fonctionnaires est assez efficaces; mais vous avez raison pas pour les travailleurs .

  • PaD le 03.12.2019 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande parfois si les syndicats ne s’intéressent pas plus au sort, à l’impunité et au bien-être des leurs plus que des travailleurs qu’ils représentent. Enfin je me demande ...