Écoles au Luxembourg

19 janvier 2021 11:14; Act: 19.01.2021 12:59 Print

Les syndicats s'opposent à la «privatisation»

LUXEMBOURG – L’OGBL et l’Apess ont demandé ce mardi au gouvernement, davantage de dialogue, dénonçant l’intrusion d’entreprises privées dans les établissements.

storybild

Cette tendance tient notamment «au contexte de l’autonomie des établissements», explique Gilles Everling, président de l’Apess. (photo: Tfeller)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous constatons depuis plusieurs années une tendance à la privatisation de l’enseignement scolaire», a lancé Jules Barthel, vice-président du SEW/OGBL. Ce syndicat, avec l’Apess, a dénoncé ce mardi, lors d’une conférence de presse, «l’intrusion de plus en plus importante d'entreprises privées» dans les établissements. «Les élèves doivent être productifs, sont traités comme des ressources, pour être productifs et employables, plutôt que de développer leur esprit critique», reprend Jules Barthel.

Cette tendance tient notamment «au contexte de l’autonomie des établissements», explique Gilles Everling, président de l’Apess. «Cela conduit à de plus en plus de marketing, chacun voulant se démarquer au détriment des autres. Il n’y a plus de coopération, mais au contraire une concurrence entre les établissements», détaille-t-il, avant de dénoncer les conséquences «des classements comme Pisa». La privatisation se remarquerait aussi à travers «les formations continues».

Contrat avec Microsoft

De son côté, Vera Dockendorf, en charge du secondaire au SEW/OGBL, déplore «les partenariats public/privé dans le contexte de la digitalisation, qui ont par exemple conduit à passer un contrat à plus de trois millions d’euros d’argent public avec Microsoft». Le problème concerne, selon elle, «de nombreuses grandes entreprises, pas seulement du secteur de l’éducation».

Désormais, les syndicalistes réclament davantage de dialogue avec le ministère de l’Éducation nationale. «Il faut une discussion fondamentale avec tous les acteurs, ministère, syndicats ou encore représentants de parents d’élèves, sur le rôle que doivent avoir les écoles, défend Gilles Everling. Actuellement, les projets de loi nous sont présentés une fois qu’ils sont déjà terminés». Ils prônent une grande réforme dans le domaine de l’enseignement, qui irait «à l’encontre» des tendances actuelles.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Privé +++ = Public faillite le 19.01.2021 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    Ja'i rien compris aux messages audio & écrit, comment veulent-ils créer des enfants "productifs & employables" ? C'est pas cohérant, les politiciens sont-ils productifs ? NON, les enseignants sont-ils productifs ? NON, bon, les directeurs sont-ils productifs ? NON ? M*rde et m*rde, je ne retrouve pas de corps productifs? Employables ? Oui tous, avec des "vols" de nos impôts, pas bien les petits...mais comment vont-ils rendre les jeunes employables avec des jeux sur les IPAD "Apple"?Ahh, j'ai trouver le but n'étant pas de les rendre employables mais....sans emploi!!!? NON

  • livingMan le 19.01.2021 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @louis : un discours auquel j’adhère à 100%. C’est pour cela qu’énormément de personnes s’orientent de plus en plus vers le privé ou si ils ont pas les moyens vers l’école internationale du Luxembourg.

  • eleve le 19.01.2021 18:16 Report dénoncer ce commentaire

    privatisation c 'est la total destruction

Les derniers commentaires

  • Mike le 20.01.2021 06:45 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bannir Microsoft. Est un monopole fasciste.

  • Vindulux le 19.01.2021 23:28 Report dénoncer ce commentaire

    Microsoft et Appel devraient être bannis des écoles. Les élèves devraient travailleur sur des logiciel libres.

  • orange le 19.01.2021 20:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que les écoles privées au Luxembourg ont encore un bel avenir devant elles, au vu de la désescalade de l’enseignement public .. c’est vraiment dommage !

  • Lulu34 le 19.01.2021 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous, parents ne voulons-nous pas ce qu'il y a de meilleur pour nos enfants ? La concurrence a toujours été bonne et il n'y en a pas assez à Luxembourg, dans tous les domaines, donc oui privatisons et payons juste à la rentabilité et aux résultats, là nous pourrons avoir des jeunes employables mais surtout pas au détriment de l'esprit critique qui est plus que nécessaire pour pouvoir agir dans la société, cette remarque démontre une certaine mentalité.

  • 1 fois le 19.01.2021 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nationalisation et l’expropriation est la seule façon ! Inspirons-nous du succès foudroyant de l’URSS! A bas le privé, c’est la lutte finale !