À Luxembourg

29 janvier 2020 14:57; Act: 29.01.2020 16:16 Print

Les tags nazis fleurissent dans la capitale

LUXEMBOURG - Depuis quelques jours, des bâtiments et le mobilier urbain de la capitale sont dégradés par des graffeurs portés sur le mot «Nazi».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une boutique dans la rue Chimay entre samedi et la nuit dernière, un immeuble de l'avenue Kennedy au Kirchberg, l'arrêt de bus «place de Nancy»... Plusieurs bâtiments et éléments du mobilier urbain ont été dégradés par des graffeurs sans grand talent artistique qui ont inscrit à plusieurs reprises le mot «Nazi» et des insultes sur certaines personnalités luxembourgeoises. Le «8» symbolisant Hitler, pour certains énergumènes, a également été tracé à plusieurs endroits, près du mot «Nazi».

Un «Je te tuerais Nazi» a été inscrit sur un mur de la rue de Bouillon, tandis qu'un immeuble d'habitation de la rue Marie-Adélaïde, et une maison privée de la rue de Hollerich, ont aussi subi les méfaits des délinquants. La place de France, à Merl, et une école de la rue de l'Aciérie, font également partie des lieux visés.

Des empreintes relevées

Le personnel du magasin de la rue Chimay était sous le choc. Des inscriptions gravées dans la pierre ont été retrouvées mardi matin, a indiqué à L'essentiel le propriétaire du lieu. De nouvelles inscriptions réalisées au spray rouge sur la vitrine, toujours sur la thématique nazie, ont encore été aperçues ce mercredi matin. Des clients se sont inquiétés à la vue des divers graffitis et ont appelé le responsable, a encore précisé celui-ci.

Des plaintes ont bien sûr été déposées. À chaque fois, des enquêtes ont été ouvertes et les coupables encourent une sanction. Des empreintes digitales et de salive ont été relevées sur les lieux des méfaits. La police a également lancé un appel à témoins sur le sujet, ce mercredi.

(L'essentiel)