Consommation au Luxembourg

15 mars 2019 09:00; Act: 15.03.2019 09:19 Print

Les tampons et serviettes vont être moins chers

LUXEMBOURG - Le taux de TVA super réduit va être appliqué à partir du 1er mai prochain, sur les produits d’hygiène féminine.

storybild

Tous les dispositifs de protection hygiénique destinés à répondre aux pertes menstruelles sont concernés par la baisse de la TVA.

Sur ce sujet
Une faute?

Le prix des produits d’hygiène féminine va baisser. Le ministre des Finances a annoncé lors de la présentation du budget de l’État 2019 l’application du taux de TVA super réduit. Il passera ainsi de 17% à 3%. La baisse de TVA concernera «les serviettes périodiques, les tampons, les protège-slips, les coupes menstruelles, les éponges naturelles destinées au recueil des fluides menstruels et d’une manière générale tous les dispositifs de protection hygiénique destinés à répondre aux pertes menstruelles», développe le porte-parole du ministère des Finances.

Ce dernier précise que la mesure entrera en vigueur le 1er mai prochain et qu’elle impactera de moins de 500 000 euros les caisses de l’État. D’après nos calculs, l’économie annuelle que peut espérer une femme pour l’achat de serviettes, tampons et produits similaires avoisine la quinzaine d’euros. Un montant qui varie naturellement selon la durée du cycle menstruel, l’abondance des règles, etc. Et qui peut paraître dérisoire dans un pays au si fort pouvoir d’achat.

Pour le Plannning familial, qui portait la revendication depuis trois ans et se réjouit de l’éventail des produits concernés, «le combat était en effet plus symbolique que financier», admet Fatima Rougi, au nom de l’association. Avant de reprendre: «Mais j’ai déjà eu le cas d’une femme de ménage, divorcée, encore en âge d’avoir ses règles et ayant quatre filles qui le sont également. Ici, l’économie est réelle. C’est une mentalité de riche de penser que cela n’est pas beaucoup».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Les actionnaires vous remercient! le 15.03.2019 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas un changement de TVA, qui va faire baisser le prix, de ces produits! Mais un prix plafond était plus simple! La grande distribution fera simplement plus de bénéfices. Les prix des produits sont artificielement gonflés et il n'y a pas de freins à cela. Une demande de produits sains santé, avec un prix maximal aurait été plus intelligent. Maintenant le gouvernement a ouvert la Boîte de Pandore à quand une TVA à 3% sur l'essence ?

  • Européen le 15.03.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca c'est à voir si la grande distribution va jouer le jeu

  • Kli le 15.03.2019 09:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’economie potentielle dependra surtout de ce que feront les distributeurs et les producteurs... Au final ils recupereront sans doute une partie de cet argent au detriment de l’Etat. Ca n’est donc pas une “mentalite de riche” que de douter de l’utilite d’une telle mesure...

Les derniers commentaires

  • luxo le 16.03.2019 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une fausse bonne mesure! Certains ont des revenus tellement élevés que cette baisse de TVA ne change rien du tout. Au Luxembourg se sont les pauvres qui doivent bénéficier des exonérations de TVA . Et mieux ces produits d’hygiène devraient être rembourser à toutes celles qui vivent avec moins de 3000€ par mois

  • bambina le 15.03.2019 20:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin merci

  • Clément le 15.03.2019 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes qui se réjouissent de cela n'ont aucune intelligence economique , les marques et distributeur vont juste augmenter les prix afin de gratter la marge précédemment libéré ;)

  • smehling le 15.03.2019 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Forcément c’est néfaste pour la santé !! Il va falloir écouler tout les stocks avant une interdiction de les commercialiser!!????????

  • femme le 15.03.2019 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quand la gratuité ou le remboursement par la caisse de maladie? C’est pas comme si on avait le choix de les avoir ou pas