Nationalité luxembourgeoise

04 janvier 2018 15:37; Act: 04.01.2018 19:00 Print

Les tests de luxembourgeois sont arrivés à saturation

LUXEMBOURG - Les sessions pour passer le test de langue nécessaire pour devenir luxembourgeois sont complètes jusqu'au mois de juillet.

storybild

L'INL a du mal à faire face à la demande et doit organiser des sessions supplémentaires.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Toutes les sessions» pour passer le test de luxembourgeois à l'INL (Institut national des langues), «à l'exception de celle du 6 juillet, où il y a encore 30 places disponibles, sont complètes», affirme le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, en réponse aux questions du député CSV, Marc Spautz. Il faut désormais attendre jusqu'à 6 mois pour passer le test requis pour obtenir la nationalité luxembourgeoise, précise le ministre. Avant la réforme entrée en vigueur en avril 2017, le délai n'était que de trois à quatre semaines.

Du coup l'INL va renforcer son offre. Pendant l'année 2016/2017, «l'INL a organisé 13 sessions d'examen pour 1 400 candidats», compte Claude Meisch. Pour l'année en cours, le nombre d'examinateurs a été augmenté afin de permettre à 1 616 candidats de passer le test.

Sessions ajoutées

Mais, explique le ministre, «comme le nombre de demandes d'inscription a dépassé largement les prévisions, l'INL a prévu de former des examinateurs supplémentaires». Ce qui permettra d'organiser 4 sessions de plus que prévu, en février, pour 512 candidats. Aujourd'hui, l'INL dispose de 16 examinateurs et correcteurs. Quant aux candidats, ils réussissent mieux depuis la réforme: le taux de réussite, de 62% en 2016, varie désormais de 72 à 87%.

Pour devenir luxembourgeois, ils doivent aussi passer un test sur le «Vivre ensemble au Luxembourg». Deux sessions par mois sont organisées, pour environ 100 candidats. Là, le délai d'attente est d'un mois maximum.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jeremy le 04.01.2018 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle perte de temps et surtout d'argent, cette histoire de langue... trois des membres de ma famille ainsi que deux voisins allemands ont passé cet examen, l'année dernière et l'ont tous réussi. Mais depuis leur naturalisation, plus aucun ne l'utilise, alors, à quoi cela aura-t-il servi, sur le fond. Soit, ils ont respecté les règles, mais maintenant ?

  • Irishman le 04.01.2018 19:39 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas prendre exemple sur l'Irlande qui a, elle aussi, une langue "nationale" (l'Irlandais ou gaélique irlandais), encore parlée par 1,8 % de sa population et une langue "annexe" qui est l'anglais, parlée par son immense majorité ? La première bénéficiant de toute la reconnaissance et de tout le respect que son histoire et sa culture lui confèrent, mais sans que celle-ci ne soit bien évidemment exigée afin d'obtenir la nationalité irlandaise. Un exemple intéressant voire "inspirant", ne trouvez-vous pas ?

  • PÉPÉ du centre le 04.01.2018 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si dans le secteur public on parle 100% luxembourgeois.. Il en est tout autre dans le secteur privé où l'on peut estimer que le luxembourgeois n'est parlé que par 20% des personnes. Autre contraste est entre l'Oesling (100% d'expression luxembourgeois) et Lux-ville et Gutland à 20-30% seulement.

Les derniers commentaires

  • Hans le 06.01.2018 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    @Hans: vous dites: "L'Allemand est la langue d'une élite, il est normal que seule une minorité la parle". En est il de même pour le lux.?

  • Pierre du Clocher le 05.01.2018 18:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Andy blue. Parfaitement logique.. Surtout que le Wort ne veut pas faire ses articles en luxembourgeois. Pourquoi ? Aucun politicien n'a posé la question !

  • Jeeky le 05.01.2018 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve regrettable que des deux côtés on essaie de saboter les relations entre les gens.

    • dieux le 05.01.2018 19:02 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne comprend pas mais "dislikes" dans mon commentaire car je le pensai: exactement je pense que certaine(es) personnes non pas les connaissances sur le sujet bien a vous!

  • AndyBlue le 05.01.2018 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    De racine allemande, j'habite depuis 18 ans au Luxembourg. Je respecte le luxembourgeois comme langue ou dialecte d'identification pour les gens nés ici. Mais pourquoi devoir l'apprendre en venant d'ailleurs? Il serait plus intelligent que les gens non-germanophones apprennent l'allemand. Ainsi tous savent lire les journaux d'ici.

  • Mino le 05.01.2018 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca fait plaisir d'entendre ça. Cela devrait être la réaction de tous le monde peut importe le pays où l'on se trouve.