Thomas Cook/Luxembourg

23 septembre 2019 10:58; Act: 23.09.2019 13:52 Print

«Les touristes ne vont pas être laissés à l'abandon»

LUXEMBOURG - De nombreux touristes sont concernés par la faillite de l'opérateur Thomas Cook. Le centre européen des consommateurs au Luxembourg rassure.

storybild

Les ministères luxembourgeois du Tourisme et des Affaires étrangères suivent de près la situation sans pouvoir préciser si des Luxembourgeois étaient actuellement en vacances avec Thomas Cook. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le plus vieux tour opérateur indépendant au monde, le Britannique Thomas Cook, a cessé ses activités dans la nuit de dimanche à lundi. Une faillite brutale qui survient après un ultime échec dans la quête des fonds nécessaires à sa survie et alors même que 600 000 clients sont concernés par une réservation de vacances. Très tôt lundi, la question du rapatriement de ces touristes s'est posée.

«Une directive européenne sur les voyages à forfait prévoit une protection contre une insolvabilité d'un tour opérateur», rassure Julie Jasson, juriste au Centre Européen des Consommateurs Luxembourg. Le CEC précise à L'essentiel que ce «filet de sécurité» est «une garantie obligatoire»: «Les gens ne vont pas être laissés à l'abandon sur leurs lieux de vacances».

Pas sûr que les vacances soient finies

140 000 touristes allemands, 150 000 Britanniques ou encore 10 000 Français sont directement concernés. Lundi à la mi-journée, les ministères luxembourgeois du Tourisme et des Affaires étrangères confiaient suivre de près la situation sans pouvoir préciser si des Luxembourgeois étaient actuellement en vacances avec Thomas Cook. D'autant que le voyagiste «ne dispose pas d'agence» au Grand-Duché.

«Le temps que tout se mette en place, ça peut prendre de quelques heures à quelques jours, ajoute le CEC, au sujet du rapatriement. Et ce n'est pas impossible que le fonds de garantie permette de continuer les vacances, dans le sens où il paye aussi les fournisseurs, par exemple les hôtels». Chaque client peut également se rassurer en contactant son agence de réservation car «même en cas de faillite, il y a toujours du personnel sur place».

Né en 1841, Thomas Cook compte 22 000 employés dont 9 000 au Royaume-Uni qui vont pour la plupart se retrouver au chômage, dès lundi.

(nc/jv/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mauvaise nouvelle le 23.09.2019 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    De nombreuses personnes vont se retrouver sans emploi.. La concurrence est devenue trop rude, mais nous sommes aussi fautifs de toujours vouloir payer moins.

  • Grand Maître le 23.09.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après tout le monde sera garanti donc c'estmieux en agence comme dans ce cas. Autre chose que sur internet ! Moi, toujours en agence.

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 23.09.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après tout le monde sera garanti donc c'estmieux en agence comme dans ce cas. Autre chose que sur internet ! Moi, toujours en agence.

  • Mauvaise nouvelle le 23.09.2019 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    De nombreuses personnes vont se retrouver sans emploi.. La concurrence est devenue trop rude, mais nous sommes aussi fautifs de toujours vouloir payer moins.