Fin d'année au Luxembourg

20 décembre 2017 07:00; Act: 20.12.2017 09:48 Print

Les traiteurs sur le pied de guerre pour les fêtes

LUXEMBOURG - Cette année, de nombreuses familles vont encore choisir la formule du traiteur pour célébrer Noël et Nouvel An.

storybild

Des plats de chez Schnékert soigneusement préparés au Windhof. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet

Depuis le début du mois de décembre, les traiteurs sont sur le pied de guerre. La fin de l’année rime toujours avec trop-plein d’activité. Et cette année ne déroge pas à la règle. «Traditionnellement, le mois de décembre se découpe en deux temps forts: les deux premières semaines nous travaillons beaucoup pour l’organisation de fêtes de fin d’année dans les entreprises, alors que les deux semaines suivantes, nous travaillons quasi exclusivement avec la clientèle privée», explique Tom Steffen, directeur des opérations pour les traiteurs Steffen.

Quant aux tendances pour ces fêtes de fin d’année, on reste dans du traditionnel. «De la volaille et du gibier. Les gens privilégient des valeurs sûres. Mais nous innovons en proposant un bamkuch au foie gras», avance Nicolas Hehn, chef cuisinier chez Schnékert.

Et le plus dur reste à venir pour les équipes des services traiteur du pays. «Chez nous, le 24 décembre est historiquement le plus gros jour de l’année. On prépare entre 300 et 500 commandes pour la journée afin de contenter entre 4 000 et 4 500 personnes», avance Rick Hotschnig, directeur de Schnékert.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oh oh le 20.12.2017 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour obtenir du fois gras, les animaux sont maltraités par principe, puisque le foi gras ne peut être obtenu qu'en faisant subir aux animaux des douleurs. Pour tout autre animal il y a au moins un minimum de règlement pour éviter trop de maltraitence. Quel bel exemple pour Noël de dire que,tant que j'aime, je m'en fous des conséquences. Moi aussi j'aime le goût du fois gras, et pourtant j'en mange plus. C'est un simple choix personnel.

  • BBlancM le 20.12.2017 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bamkurh foie gras Beurkkkk ..

  • i-novation le 20.12.2017 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Nous inovons en proposant un Bamkuch au fois gras".. Deux vieilles traditions, mélangées, ça ne s'appelle pas inover! Celà s'appelle être en manque d'idées. Il semble d'ailleurs que pour Noël il n'y ait vraiment pas d'alternative au fois gras¿!

Les derniers commentaires

  • les petits plats dans les grands le 20.12.2017 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Du coup c'est pas trop réussi leur inovation. Restons à la raclette ou à la fondue savoyarde.

  • Le ringard le vrai le 20.12.2017 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que manger de temps en temps du foie gras en dehors des fêtes de Noël est-ce ringard, parce que je connais un très bon ami qui est un haut cadre dans la finance et qui aime bien fréquenter les endroits chics du Kirchberg pour boire un en apéro "Absolut Martini" accompagné d'un bon repas du genre foie gras, gambas...

  • MoiJe le 20.12.2017 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    "Nous inovons en proposant un Bamkuch au fois gras" Gloups... Beurk

  • Bamschoul le 20.12.2017 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect aux traiteurs( ) Avec tout leur savoir-faire, ils arrivent à peine à nous concocter un mélange de Bamkuch au fois gras. Ils appellent ces deux très vieilles traditions une 'inovation' et ce rendent même pas compte qu'ils passent complètement à côté de la mentalité de notre époque. D'ailleurs,mélanger du gâteau avec un animal mort serait plutôt une tradition de Halloween!!

  • raton gaveur le 20.12.2017 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'article parle quand même bien, du moins partiellement, de cette fameuse inovation d'un mélange de Bamkuch avec du fois gras. Alors pourquoi pas le commenter? Tout d'abord c'est pas inovation (limite ridicule), et il n'y avait sûrement pas de demande pour ce produit, avant qu'il ne soit 'inventé' il y peu.