Sur YouTube

28 février 2020 14:47; Act: 28.02.2020 15:48 Print

Les transports gratuits déchaînent les passions

LUXEMBOURG - À une journée de la gratuité des transports publics au Grand-Duché, une vidéo réalisée par un youtubeur britannique a été visionnée près de 700 000 fois.

Sur ce sujet
Une faute?

Effective ce samedi 29 février 2020, la gratuité des transports publics au Luxembourg n'a pas fini de faire parler d'elle et ce, même dans le monde entier. Une vidéo intitulée en anglais «The Country Where All Public Transit is Free» publiée sur la chaîne YouTube de Tom Scott avait déjà été visionnée plus de 694 000 fois, ce vendredi peu avant 15h, alors qu'elle n'avait été mise en ligne que quatre jours plus tôt, le 24 février.

Cette séquence de 6 minutes et 26 secondes a été réalisée par un Britannique qui n'est pas un inconnu au Luxembourg, puisque le 27 janvier, Tom Scott s'était déjà illustré en publiant une première vidéo, «The Bridge That's In Two Countries At The Same Time», qui a récolté un joli succès avec près de 604 000 vues sur YouTube un mois plus tard. Pour rappel, cette séquence faisait la part belle au pont qui enjambe la Moselle entre le Luxembourg et l'Allemagne.

François Bausch interviewé par un youtubeur

Tom Scott a indiqué, ces derniers jours, qu'il avait fait d'une pierre deux coups au Luxembourg avec ces deux séquences, reconnaissant au passage qu'il était surtout venu au Grand-Duché pour évoquer cette fameuse gratuité des transports sur sa chaîne YouTube. Force est de constater que le sujet passionne ses 2,13 millions d'abonnés avec la présence en quatre jours seulement de plus de 2 500 commentaires.

Après avoir localisé le Grand-Duché au cœur du continent européen, Tom Scott a eu l'occasion d'emprunter le train, le bus, le tram et même le funiculaire avant d'avoir l'occasion d'interviewer François Bausch, ministre de la Mobilité, qui lui a immédiatement parlé des bouchons et des problèmes qu'ils engendrent au Luxembourg. Constance Carr, chercheuse au sein de l'Université du Luxembourg, a également eu l'occasion de partager son opinion sur l'augmentation du coût du logement dans cette séquence.

(Frédéric Lambert / L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nadia le 28.02.2020 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Dès lors que le tram n'apportera aucun avantage par rapport aux anciens bus, ni en terme de rapidité, ni en terme d'efficacité, pourquoi a-t-on commencé par ça ? Nos problèmes de mobilités concernent avant tout nos 200.000 frontaliers qui viennent ici chaque jour et c'est bien d'eux qu'il fallait s'occuper. Le tram, c'est le maquillage classique qui a consisté à remplacer un système par un autre mais pour offrir la même chose à la fin. On n'a rien compris aux priorités ici.

  • karine le 28.02.2020 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toutes façons tout le monde va payer via les impôts alors ceux qui ne les prennent pas sont perdants. Rien n'est gratuit ici

  • 50-Nuancen-vun-gréng le 28.02.2020 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    Francois Bausch, "le pas vert", fait tellement de publicité autour de sa gratuité des transports mais il ne nous dira jamais combien tout cela coute au contribuables!!!! Ni des commerces qui ont fermé avenue de la gare à cause de son chantier.

Les derniers commentaires

  • Lou lulu le 29.02.2020 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela sert a qui vraiment? Aux frontaliers certes, et aux gens de la ville, aux jeunes qui veulent decouvrir le Luxembourg. s Sinon pour nous autres a travers le pays, on va faire quoi? Niveau course et shopping, se promener avec nos sacs? Euh comment dire? NON. venir travailer en voiture puis prendre un voir deux bus pour nous rendre au travail? Euh...NON. Résumé: Cela servira a ceux qui ne le paieront pas! Merci l'état. Merci pour tous ces travaux partout qui nous empoisonnent la vie au quotidien. Et l'on s'étonne que les pensionnés désertent le pays? Perso je compte les années, car vivre ici c'est devenu trop pénible.

  • Steph le 29.02.2020 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Etant déjà certain de la mauvaise fois des commentaires à ce que je vais écrire, mais qui ne sont que des faits et uniquement des faits : la vérité est que ce sont tous les frontaliers qui vont payer indirectement, via l'impôt, cette gratuité. Une minorité de frontaliers, français, belges ou allemands, prennent les transports en communs. Par contre, aucune solution sérieuse et viable pour améliorer leurs transports, si ce n'est dans 5 ou 10 ans avec d'hypothetiques gains liés à une nouvelle voie d'autoroute qui est déjà destinée à être la voie qui créera encore plus de bouchons.... Donc gratuité, mais financée principalement par les frontaliers, au profit des résidents de Luxembourg ville uniquement.....

  • la trois le 29.02.2020 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Karine l'augmentation de 2 et 3 centimes puis maintenant celle de 5 cent sur les produits pétroliers vous croyez que c'est pourquoi. non, rien est gratuit dans ce bas monde. et aujourd'hui encore, les routes sont chargées de voitures

  • Le Belge, une fois le 29.02.2020 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il croit avoir trouvé un scoop! C'est "gratuit" depuis 40 ans en Suède. Gratuit???? Mais que non, c'est payé avec nos impôts.

  • Than le 29.02.2020 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans les transports gratuits le coronavirus est-il aussi gratuit Monsieur le ministre en charge de la santé ?. Pour ma famille, pas de problème il n'y a pas de bus, obligé de prendre la voiture et payer les taxes.